Le pole dance pourrait peut-être bien devenir un sport olympique (et pareil pour le kicker) 

Le pole dance est devenu en quelques années de plus en plus populaire. Et ceux qui pensent toujours que le pole dance n'est pratiqué que dans les bars à strip tease se trompent. D'ailleurs, le monde du sport s'apprête à examiner le pole dance comme éventuelle discipline olympique. Pour le plus grand bonheur de celles qui pratiquent ce sport! 

Que ceux qui ne voient pas le pole dance comme un sport se détrompent. Car ceux qui font du pole dance ont des abdominaux que tu n'auras jamais, même dans tes rêves les plus fous. Enfin bref, c'est dans l'air depuis quelques temps, le pole dance pourrait bien devenir une discipline olympique dans les années à venir. Alors même si l'idée parait bizarre, ce projet est clairement soutenu par les professionnels du milieu qui aimeraient aussi par ce biais écarter le côté érotique de la discipline.

En effet, depuis plusieurs années, les fédérations nationales de pole dance et la fédération internationale essayent de se mobiliser pour faire reconnaitre leur discipline et pour donner une chance à leurs athlètes de s'illustrer lors des Jeux Olympiques.

En route vers les Jeux de 2024!

La Global Association of International Sports Federations, désignée par son acronyme GAISF, a constitué le 2 octobre dernier l'IPSF en tant que statut d'observateur. L'IPSF, étant l'International Pole Sports Federation. Mais qu'est-ce que ça signifie concrètement d'avoir ce statut? Cela signifie que le monde du sport a décidé d'accorder au pole dance une potentielle reconnaissance et donc une éventuelle participation aux Jeux. C'est le même processus qu'a suivi de skateboard par exemple. En effet, les skateboarders pourront participer aux Jeux Olympiques de Tokyo en 2020. D'ailleurs, pour la petite histoire, à côté du pole dance, les autres sports à avoir obtenu ce statut sont: le bras de fer, le dodgeball (Balle au prisonniers), le footgolf ou encore le kicker.

La présidente de l'IPSF, Katie Coates, est très optimiste mais est conscience du chemin qu'il y a encore à parcourir. Selon elle, il y aurait une chance que le pole puisse participer aux Jeux de 2024. "Je ne dis pas oui nous y serons, mais je ne dis pas non non plus - il y a une opportunité pour nous et les organismes sportifs s'intéressent à la reconnaissance des jeunes sports car ils impliquent des gens", a-t-elle déclaré au Times. "Nous voulons prouver à tout le monde qu'ils ont tort. Les sports traditionnels m'ont répété encore et encore que ce serait difficile pour nous d'être reconnus comme sport, mais ça me booste juste plus à tenter de faire ce que tout le monde dit qu'il est impossible de faire."

Déjà lu?