Et maintenant, même en Europe les sportifs mettent un genou à terre pour faire passer un message à Donald Trump

La contestation contre Donald Trump va jusque dans les stades européens désormais. Comme de nombreux sportifs américains, les joueurs de l'équipe de football du Hertha Berlin ont décidé de poser un genou à terre pour faire passer un message fort au président américain.

Grand utilisateur de Twitter, Donald Trump a sûrement dû tomber sur ce message posté par le club de football du Hertha Berlin: "Le Hertha Berlin est symbole de diversité, de tolérance et de responsabilité. Pour un Berlin qui reste ouvert au monde dans l'avenir #TakeAKnee." Pas sûr toutefois que le hashtag et la photo accompagnant ce message aient plu au président américain.

Classique aux States, pas en Europe

Car après les États-Unis, la contestation anti-Trump s'est donc étendue aux stades européens avec cette action des joueurs allemands, un genou à terra avant le début de leur match (perdu) contre Schalke samedi après-midi en Bundesliga. "Nous sommes contre le racisme et c'est notre façon de le montrer", a résumé Salomon Kalou, un joueur du Hertha Berlin, à AP.

C'est la première fois qu'une équipe sportive professionnelle européenne décide de soutenir les sportifs américains, engagés depuis plusieurs semaines dans un mouvement contre Donald Trump.Le "Take A Knee" était à la base un mouvement pour protester contre les violences policières, notamment à l'encontre des personnes de couleur, lancé par le joueur de foot US Colin Kaepernick. Face à la réaction de Donald Trump, les sportifs américains ont élargi ce mouvement, qui est désormais un geste de provocation et de contestation contre le président américain. Il ne se passe pas un week-end sans qu'un sportif ne décide de poser le genou à terre durant l'hymne avant les rencontres sportives aux States désormais.

Mais voir ce mouvement toucher l'Europe, qui plus est plusieurs semaines après la polémique, est plutôt exceptionnel. Surtout qu'il est plutôt rare de voir la politique s'inviter dans les stades. Est-ce que d'autres sportifs, par exemple en Jupiler Pro League, vont également poser le genou pour notamment s'opposer au racisme et en quelque sorte à Donald Trump? Réponse dans les prochaines semaines

Déjà lu?