L'Académie des Oscars contrainte d'expulser sur le champ le producteur Harvey Weinstein

C'est décidément la descente aux enfers pour le très célèbre producteur hollywoodien Harvey Weinstein. L'Académie américaine du cinéma, qui remet notamment les Oscars, a décidé d'expulser Weinstein suite aux révélations l'accusant d'harcèlement sexuel et de viol. C'est la deuxième fois que l'Académie procède à une expulsion d'un de ses membres.  

Harvey Weinstein est littéralement en train de tout perdre depuis quelques jours. Le célébrissime producteur américain, celui qui faisait depuis longtemps la pluie et le beau temps à Hollywood, a été expulsé de l'Académie américaine du cinéma. Après avoir été oscarisé 81 fois, notamment pour des films comme Shakespeare in Love, Pulp Fiction, le producteur, risque de ne jamais dépasser ce nombre de petites statuettes.

Plus d'une dizaine d'actrices ou people du monde hollywoodien se sont livrées à plusieurs accusations contre le producteur depuis le 11 octobre. C'est le New York Times et le New Yorker qui ont révélé l'affaire et provoqué le début de la chute de Weinstein. Pour rappel, cinq actrices ont accusé le magnat hollywoodien de viol et d'autres comme Angelina Jolie, Gwyneth Paltrow, Lea Seydoux, etc., ont après dénoncé le comportement du producteur.

Quelles conséquences pour Harvey?

Celui qui avait déjà été viré de sa propre société de production le 8 octobre dernier vient donc de passer ses derniers instants auprès de l'Académie. Car hier, les 54 membres du conseil de direction de l'Académie des arts et des sciences du cinéma, réuni en urgence, ont "vôté" l'expulsion de Weinstein, bien au-delà de la majorité requise des deux tiers, a-t-elle annoncé dans un communiqué. L'Académie est notamment composée de grands noms du cinéma comme Steven Spielberg, Tom Hanks, Whoopi Goldberg ou encore Kathleen Kennedy.

Dans une interview au Hollywood Reporter, le frère et partenaire du producteur, Bob Weinstein, a déclaré qu'il savait que son frère trompait sa femme mais il ignorait l'étendue de son comportement "malade et dépravé". Les deux frères ne se parlaient quasi plus depuis cinq ans, Bob explique à HR qu'il n'en pouvait plus de ses tromperies, ses mensonges et son attitude envers les autres. Il a aussi dit savoir que Harvey était infidèle, mais pas" le type de prédateur qu'il était". "J'ai un frère qui est indéfendable et fou", et "je veux qu'il soit jugé comme il le mérite", a-t-il aussi déclaré.

En attendant, Harvey n'a pas fait d'apparition en publique depuis le début de toute cette affaire. Mais dans un communiqué envoyé au Times, il affirme qu'il ne va pas bien et qu'il essaye d'aller mieux et qu'il avait besoin d'aide. "Vous savez, on fait tous des erreurs", a-t-il déclaré. Il a aussi déclaré qu'il reconnaissait que son comportement envers ses collègues ait pu causer de la peine et il s'excuse sincèrement pour ça.

La fin d'une époque

Ce qui est fou, c'est que les dérives d'Harvey Weinstein étaient apparemment connues à Hollywood mais que personne n'avait agi avant la semaine dernière. Le producteur, un jour appelé "Dieu" par Meryl Streep, a été dénoncé par le journaliste Ronan Farrow, fils de Mia Farrow et Woody Allen. Dans un premier temps, il faut d'ailleurs savoir que les cadres de la NBC, ont tout fait pour tenter d'étouffer la désormais affaire "Harvey Weinstein". Ils ont à de multiples reprises tenté de mettre un terme à l'enquête de Farrow, lui ont interdit le tournage d'un témoignage ou d'évoquer une quelconque collaboration avec la chaîne.

Dans son communiqué, l'Académie a notamment expliqué: "Non seulement nous prenons nos distances avec quelqu'un qui ne mérite pas le respect de ses collègues, mais nous envoyons un message pour affirmer que le temps de l'ignorance délibérée et de la complicité honteuse vis-à-vis des comportements d'agression sexuelle et du harcèlement sur le lieu de travail dans notre industrie est terminé".

 

Déjà lu?