La fin du silence: le producteur Harvey Weinstein est accusé de viol sur plusieurs femmes 

C'est la fin de l'omerta: des dizaines de star hollywoodiennes ont finalement avoué que le très influent producteur hollywoodien Harvey Weinstein avait harcelé et violé de nombreuses actrices. Un scandale connu de tous qui dure depuis des années mais dont personne ne parlait.

C'est le New York Times qui a le premier brisé la loi du silence qui couvrait jusqu'ici les agissements du producteur hollywoodien. La semaine passée, le journal américain a révélé que le faiseur de carrière Harvey Weinstein n'avait pas uniquement son nom derrière de gros blockbusters mais était également auteur de harcèlement sexuel sur de nombreuses femmes.

Sa position dominante dans le milieu du cinéma lui a toujours permis de faire taire ses victimes. Suite aux révélations du NYT, d'autres révélations ont fuité, notamment sur les réseaux sociaux. Le New Yorker a publié mardi une longue enquête confirmant le reportage: Weinstein a non seulement harcelé mais a également violé des actrices. Parmi ses victimes: Gwyneth Paltrow, Emma De Caunes, Asia Argento, Angelina Jolie et Rosanna Arquette.

Tout le monde au courant

"Je sais que tout le monde – et je dis bien tout le monde — à Hollywood, est au courant de ce qui se passe", témoigne Emma de Caunes au New Yorker. L'actrice française a confié au magazine new-yorkais avoir été harcelée par le producteur. "Il ne se cache même pas vraiment. Je veux dire, la façon dont il le fait, tant de personnes sont impliquées et voient ce qui se passe. Mais tout le monde a trop peur de dire quoi que ce soit."

Tout puissant, Weinstein achetait le silence des actrices en les menaçant de leur faire perdre leur job si elles parlaient. "J’étais une enfant. J’avais signé un contrat. J’étais pétrifiée", explique Gwyneth Paltrow, qui avait 22 ans lorsque Weinstein lui a proposé un massage dans sa suite à l’hôtel Peninsula, à Beverly Hills. C'était lors du tournage du film Emma, sorti en 1996. Asia Argento, fille du réalisateur Daria Argento, confirme avoir été violé en 1997.

Cet homme si important que même Meryl Streep le surnommait "Dieu" a maintenant été éjecté de sa propre boîte. Après l'avoir viré, la Weinstein Company a déclaré qu'elle changerait de nom. Harvey Weinstein a reconnu publiquement avoir mal agi mais il a réfuté les accusations de viols. Depuis, "Dieu" est personna non grata à Hollywood.

Déjà lu?