Il n'y a pas qu'Olivier Maingain qui a un souci avec Mariés au premier regard, l'émission est aussi dans le viseur du CSA

Décidément ça boss dur du côté du CSA! Après avoir infligé des sanctions pour un pub de Lidl, le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel s'attaque désormais à une émission phare de RTL-TVI: Mariés au premier regard. 

Ne t'en fais pas pour les employés du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel (CSA), ils ont du boulot! Lundi, on apprenait qu'ils infligeaient une sanction contre une publicité des magasins Lidl. Ce mardi, ils ont décidé de s'attaquer à la nouvelle émission choc de RTL-TVI: Mariés au premier regard. Aucune sanction pour l'instant mais le CSA a décidé d'ouvrir une instruction à l'encontre de l'émission controversée. Donc, en plus d'avoir Olivier Maingain sur leur liste d'ennemis, l'émission doit désormais y inscrire le CSA.

En effet, ils ont reçu quatre plaintes relatives à Mariés au premier regard. Ces plaintes concernent l'éthique du programme mais le CSA est incompétent à ce propos: ils n'ont pas les compétences nécessaires pour s'occuper de telles plaintes. Par contre, l'organe de régulation a décidé de s'occuper des publicités clandestines présentes de l'émission. En effet, de telles pratiques commerciales sont purement et simplement interdites. Ils vont donc étudier le dossier le dossier et si c'est nécessaire, ils prononceront une sanction dont on ne connait pas la nature. Affaire à suivre...

Déjà lu?