"Femmes seulement": pour pouvoir faire la fête tranquilles, les femmes auront leur festival en Suède

Une campagne de crowdfunding a permis de récolter les fonds nécessaires pour organiser un festival "femmes-seulement", ou plutôt "non-hommes bienvenus", en Suède, l'été prochain. L'idée d'organiser ce festival est née suite à plusieurs agressions qui ont eu lieu l'an passé dans des festivals suédois. Histoire de pouvoir assister à des concerts peinardes...

On entend souvent vanter les mérites de la Suède comme pays super cool, super égalitaire, et super safe, où il fait bon vivre. Du coup, dans notre imaginaire collectif, on s'imagine qu'être une femme là-bas est plutôt tranquille... Sauf que pas tant que ça, visiblement. Et comme partout ailleurs, finalement. L'an passé, lors de deux festivals suédois de musique importants; Bråvalla et Putte i Parken, des agressions sexuelles ont été recensées. Il y a eu 4 viols et 23 agressions sexuelles rien qu'à Bråvalla! Ce qui a conduit à l'annulation pure et simple du festival en 2018.

L'idée d'un festival non mixte

En réaction, une actrice suédoise, Emma Knyckare, a proposé de créer un festival interdit aux hommes, où seules les personnes de genre féminin, mais aussi les femmes transgenres et tous/toutes ceux/celles qui s'identifient comme non binaires, peuvent aller.

"Que pensez-vous de créer ensemble un festival vraiment sympa, où seuls les non-hommes seraient les bienvenus, et qui aurait lieu jusqu'à ce que tous les hommes aient appris à se bien comporter?", s'est-elle demandé sur Twitter.

Très vite, l'idée d'Emma intéresse la presse

"Une comédienne suédoise veut un festival "réservé aux femmes" après des agressions."

L'actrice suédoise trouve un nom qui claque à "son" festival: statement festival ou "déclaration festival"

"Faisons une déclaration! Faisons un festival! Un festival déclaration!"

Une campagne de crowdfunding réussie

Une initiative qui sonne comme un manifeste donc. L'idée étant bien de montrer au monde que, tant que les hommes ne seront pas foutus de se retenir de sauter sur les femmes, eh bien les femmes (mais aussi les personnes transgenres, etc.) feront leur truc de leur côté. Histoire qu'elles ne s'empêchent pas d'aller à des concerts, de faire la fête, de s'amuser tout simplement, juste parce qu'elles ont peur de se faire emmerder (voire pire).

L'actrice a donc lancé un crowdfunding sur la plateforme Kickstarter, afin de récolter des fonds (et du soutien!) pour que le festival se fasse. Parce que, comme dit dans le texte qui présente le projet: "Dans les festivals de musique, tout le monde devrait se sentir en sécurité". Tout simplement. Emma et les 22 personnes qui bossent avec elle sur le festival ont récolté à ce jour plus de 530.000 couronnes suédoises, soit presque 56.000 euros. C'est donc, semble-t-il, un succès. Si jamais tu souhaitais soutenir l'initiative, tu as jusqu'à novembre pour donner quelques euros...

Les événements "réservés aux femmes" sont-ils la solution?

C'est une question vieille comme le monde ok, mais en assistant à pareille initiative, on ne peut s'empêcher de trouver ça juste bien dommage qu'à cause de quelques abrutis, on ne puisse plus aller en festival avec nos potes mecs. Bientôt des plages, bars, restos, rues "women only"?

Mais bon... La faute à qui?

Déjà lu?