Stromae est au plus mal, mais de quoi souffre-t-il réellement?

Plus de deux ans après avoir annulé une partie de tournée en Afrique à cause d'effets secondaires d'un antipaludique, Stromae n'est toujours pas au top de sa forme. Il souffre de décompensation psychique. Mais est-ce vraiment uniquement lié à l'antipaludique et combien de temps cela peut-il durer?

Tout commence en juin 2015, Stromae est en plein dans sa tournée Racine carrée Tour. Le 13 juin, il est contraint d'annuler son concert à Kinshasa car il ne se sent pas bien. Et les annulations s'enchaînent jusqu'en septembre. Au début, les médias parlent d'un burn-out ou de menaces à l'encontre de Stromae de la part de ressortissants de la diaspora congolaise hostiles au président Joseph Kabila.

Il n'en est rien. Stromae souffre de sérieux effets secondaires à cause d'un antipaludique. Il faut savoir que tous les ans, 200 millions de personnes contractent le paludisme, aussi appelé malaria. Il est donc plus que nécessaire de prendre un traitement préventif. Il en existe plusieurs, Stromae lui a opté pour le Lariam. Ce médicament est à base de méfloquine.

Avant, il était utilisé pour traiter la malaria comme nous l'explique le professeur Emmanuel Bottieau, chef de l'unité des maladies tropicales de l'Institut de médecine tropicale d'Anvers, mais les doses élevées nécessaires étaient mal tolérées. Le Lariam dès cette époque a donc été réservé à la prévention de la malaria, essentiellement chez le voyageur.

Un médicament avec des effets secondaires relativement mineurs

L'avantage de ce médicament, outre son excellente efficacité, réside dans le fait que la prise se fait une seule fois par semaine.

Mais "5 à 10% des gens ne le tolèrent pas bien le médicament, ce qui engendre des effets secondaires relativement mineurs mais gênant comme de troubles de concentration, des vertiges, des maux de tête, des troubles de sommeil , ou même des sensation dépressives. "Ça débute en général une semaine ou deux semaines après le début de la prise", précise le professeur. Il est donc conseillé de le commencer trois semaines avant le départ afin de voir si le patient le supporte bien. Et si ce n'est pas le cas, il faut absolument l'arrêter sous peine de voir ces effets secondaires s’accentuer.

Il existe deux autres médicaments préventifs, la doxycycline et la combinaison atovaquone/proguanil, quiprésentent moins d’effets secondaires. Ces médicaments-là sont davantage prescrits. Mais ils ne sont pasexempts d’effets indésirables toutefois comme l'explique le professeur: "Il existe aussi des effets secondaires comme des ulcérations buccales, des douleurs de l’oesophage et des candidoses."

Décompensation psychique

Et plus de deux ans plus tard, Stromae a freiné le rythme mais il ne se sent toujours pas au top de sa forme. Le chanteur explique dans une interview croisée avec Karl Lagerfeld accordée à Libération qu'il souffre de décompensation psychique: "J’ai fait une décompensation psychique. Je perds la boule complètement. C’est vraiment pas chouette. J’ai fait une rechute il n’y a pas longtemps. Alors je ne m’impose pas d’horaires compliqués" explique Stromae.

Concernant la décompensation psychique sévère, le professeur parle d'unrisque sur 10000. Il explique que "les effets secondaires les plus sévères peuvent être des décompensations psychotiques avec hallucinations ou même des crises d'épilepsie." C’est la raison pour laquelle le Lariam est formellement contre-indiqué chez les voyageurs avec des antécédents psychiatriques ou épileptiques.

Mais pour lui "le fait que Stromae n'ait pas bien toléré le Lariam, ça arrive, mais le fait qu'il ait encore des effets secondaires maintenant c'est quelque chose de tout à fait exceptionnel, je n'ai quasiment jamais vu ça. Est-ce que c'est vraiment déclenché par le Lariam? Est-ce que le médicament a déclenché quelque chose de sous-jacent?" Difficile pour le professeur de se prononcer. D'autres facteurs pourraient avoir joué comme le stress de la tournée ou la fatigue du voyage.

Il faut également rappeler que Stromae se produisait, notamment, au Rwanda, pays d'origine de son papa, massacré au cours du génocide.

Déjà lu?