Des couches-culottes et des lunettes moins taxées? Catherine Fonck (cdH) veut en tout cas réduire la TVA de ces produits

Alors que la taxe tampon vient d'être diminuée, Catherine Fonck, la cheffe de groupe CDH au parlement réclame au gouvernement la baisse de la TVA sur les couches-culottes et les lunettes. Ces produits sont encore taxés à 21%, alors qu'il s'agit aussi de biens de premières nécessité, au même titre que les protections hygiéniques. 

La taxe tampon vit enfin ses derniers jours, mais certains autres biens de premières nécessité n'ont pas droit au même sort. Enfin pour l'instant! Pour la cheffe de groupe CDH au Parlement, Catherine Fonck, "il s'agit d'une belle victoire", mais elle ne compte pas en rester là, comme le relayait ce matin la DH.

Si les bébés sont des gros pollueurs qui s'ignorent, la somme dépensée pour pouvoir les changer avec des couches-culottes est exorbitante: "De la naissance à ses 2 ans et demi, un bébé devra être changé entre 5.000 et 6.000 fois. Cela représente un budget moyen de 1.500 euros. Cela dépend bien évidemment du type de lange et du nombre d’enfants, mais je trouve qu’il est totalement absurde de maintenir un tel taux de TVA sur un produit représentant un budget important, incompressible et dont l’usage est incontournable lorsque l’on a des enfants, donc de première nécessité", rapportait Catherine Fonck à la Dh.

Les couches-culottes taxées à 21%

Pour elle, il s'agit d'une absurdité qu'il faut corriger rapidement, surtout que la Directive européenne le permet. Taxer ces biens de premières nécessité pour les enfants à 21% n'apparaît plus très logique quand on voit que la taxe tampon a été diminuée à 6%. Catherine Fonck ne veut pas perdre de temps et compte interpeller le gouvernement à ce sujet dans la semaine.

Attention néanmoins que l'abaissement de la TVA à 6% n'ait pas forcément un impact sur ton portefeuille, puisque les commerçants pourront simplement décider de se faire plus de marge. Bien sûr, ce n'est pas le scénario qu'on espère mais les marques pourraient très bien jouer de cette taxe pour gonfler leur prix.

Des taxes et encore des taxes

Ce ne sera d'ailleurs pas le seul point sur lequel elle espère faire bouger les choses: pour elle, les lunettes aussi devraient être taxées à 6% puisque la directive européenne permettant de diminuer les taxes englobe aussi les produits destinés à aider les personnes handicapées: "En Belgique, le coût des lunettes et lentilles est l’un des plus élevés en Europe. Or, on est tous d’accord pour dire que quand on est myope ou presbyte, quel que soit le déficit visuel… C’est quelque chose d’incontournable, qui peut même être source d’échec pour les enfants à l’école, qui peut causer des problèmes au travail, etc.".

Bref, si t'es porteur de lunettes et que t'attends un enfant, ça pourrait bien sauver ton portefeuille tout ça (du moins on y croit!)!

Déjà lu?