Kim Jong-un donne une promotion à sa petite sœur en Corée du Nord: voilà ce qu'on sait sur elle

Entre deux menaces balancées contre les États-Unis et Donald Trump, Kim Jong-un vient d'annoncer que sa petite sœur Kim Yo-jong avait pris du galon en Corée du Nord. Voici désormais la jeune femme promue au sein du "politburo" du parti unique où elle va remplacer sa tante. Alors qu'on sait peu de choses sur elle, elle devient de plus en plus influente. Portrait.

La politique en Corée du Nord, c'est une affaire de famille. La preuve avec la promotion de Kim Yo-jong, qui va remplacer sa tante en tant que

membre suppléante du "politburo" (le bureau politique) du Parti des travailleurs de Corée du Nord. Le parti unique dirigé bien entendu par Kim Jong-un, qui a lui-même fait cette annonce ce dimanche. Impossible de savoir quelles seront les tâches exactes et les nouvelles responsabilités de la jeune femme. Mais le dictateur nord-coréen semble donner encore un peu plus de pouvoir à sa mystérieuse petite sœur, sans que l'on sache si c'est une bonne ou une mauvaise nouvelle.

Études en Suisse

Kim Yo-jong est-elle encore plus dingue que lui ou serait-elle capable de canaliser son turbulent grand frère, histoire de l'empêcher de balancer des bombes à n'importe quel moment? Impossible de le savoir.

Car on ne sait pas grand chose sur elle à vrai dire. Ce qui est sûr, c'est qu'elle est la plus jeune des enfants de feu Kim Jong-il, qui a eu trois fils et deux filles. Son âge est flou. Pour la BBC, Kim Yo-jong aurait 30 ans, pour d'autres médias 28 ans. Elle aurait étudié avec Kim Jong-un en Suisse dans les années 1990, dès ses 8 ans, et 2000, avant d'aller à l'université en Corée du Nord et de suivre d'autres cours privés en Europe de l'Ouest.

Super-secrétaire et conseillère

Apparue en public lors des funérailles de son père en 2011 ou lors de congrès du Parti travailliste, Kim Yo-jong est toutefois discrète jusque 2014, jusqu'au moment où la propagande nord-coréenne la met en avant pour la première fois. À cette époque, elle est présentée comme "une haute responsable" du régime.

Depuis, elle apparaît régulièrement lors des déplacements de son dictateur de grand frère. Elle lui donnerait des conseils politiques, militaires, ou dans divers domaines. Selon Michael Madden, spécialiste de la Corée du Nord, elle serait aussi une sorte de "super-secrétaire", gérant l'emploi du temps ou les mesures de sécurité et de logistique lors des voyages de Kim Jong-un. Pour d'autres spécialistes, elle est appelée à tenir le même rôle que sa tante Kim Kyong-hui, ancienne proche conseillère influente de son père. Une tante dont elle a d'ailleurs piqué le job avec sa promotion de ce dimanche.

Bachelor

Concernant sa vie privée, là aussi, c'est le flou total. L'année dernière, une rumeur a été lancée: King Jong-un avait lancé une sorte de Bachelor pour trouver le futur mari de sa petite sœur bien aimée, veuve après l'accident de voiture de son précédent mari. Le critère principale? Celui-ci devait faire au moins 1,75m. Mais aucune information n'a depuis filtré et impossible de savoir si Kim Yo-jong a trouvé le prince charmant. Avec ses nouvelles fonctions, elle devrait avoir encore moins de temps à lui consacrer dans tous les cas.

Déjà lu?