Un exemple à suivre dans le football? En Norvège, les femmes vont gagner autant que les hommes en équipe nationale

C'est assez rare dans le football pour être souligné. Désormais, les femmes vont gagner autant que les hommes quand elles seront convoquées en sélection en Norvège. Une avancée rendue possible grâce notamment à un geste des footballeurs masculins.

Pour beaucoup, il y a trop d'argent dans le football. Peut-être, mais cela concerne surtout le football masculin. Pour les femmes, même quand elles jouent à un excellent niveau, leur situation n'est pas du tout comparable à celle de leurs homologues masculins pour la plupart.

Le même métier, vraiment?

Chez les Red Flames par exemple, de nombreuses joueuses ont encore un travail à côté du football. Une situation inconcevable dans le football professionnel masculin. Ces différences entre hommes et femmes sont surtout ressenties au niveau du salaire.

Les sommes gagnées par la plupart des joueurs ne sont en rien comparables. Quand la Brésilienne Marta, footballeuse la mieux payée au monde, gagne entre 400.000 et 340.000 dollars par an (entre 340.000 et 290.000€), Carlos Tevez empoche la même somme... en trois jours, alors qu'il gagne 38 millions d'euros par an en Chine. Difficile de croire qu'ils font le même métier...

Merci les mecs

Mais en Norvège, les choses bougent. Du moins à l'échelle de l'équipe nationale. Maintenant, les femmes et les hommes gagneront la même chose quand ils seront appelés en sélection, explique la BBC. Les femmes vont gagner deux fois plus qu'auparavant, avec désormais un pactole de 6 millions de couronnes norvégiennes (environ 640.000€) à se partager sur l'année. Soit la même somme que les hommes, qui ont rendu possible cette avancée en décidant de céder une partie de leurs revenus commerciaux (environ 53,000€) à leurs homologues féminines

"La Norvège est un pays où les questions d'égalité sont très importantes, je pense donc que c'est une bonne chose pour le pays et pour le sport", a fait savoir à la BBC Joachim Walltin, le boss du syndicat des joueurs. "Pour les filles, cela fera une différence. Certaines d'entre elles travaillent ou font des études en même temps qu'elles jouent au football, il n'est pas facile de progresser dans ces conditions." Pour rappel, les Red Flames ont battu les Norvégiennes 3 à 0 durant la phase finale de l'Euro féminin cet été mais les deux équipes n'ont pas réussi à sortir de leur poule. Pas sûr toutefois que les joueuses belges gagneront de sitôt autant qu'Eden Hazard and co en équipe nationale...

Caroline Graham Hansen, internationale norvégienne, a remercié les joueurs de l'équipe nationale sur Instagram:

Déjà lu?