7 goals dans la boue: les Diables rouges ont fait le boulot en Bosnie et c'était beau à voir!

Temps de cochon à Sarajevo. On se serait presque cru à l'époque des Wilmots, Verheyen, Vanderhaeghe et consorts. Et comme leurs prédécesseurs, les Diables rouges ont fait le boulot en mettant leur bleu de travail. Et ça faisait plaisir à voir. Victoire 3-4 en Bosnie.  

On vient d'assister au match le plus plaisant de la qualif'. Tout simplement. Si très vite, on s'est dit que ça irait tout seul. L'égalisation (30' ), puis l'avance (39' Visca) prise par la Bosnie ont fait douter les Diables rouges jusqu'à la mi-temps.

Peut mieux faire défensivement, mais c'était surtout dû à la qualité du terrain, exécrable. Et à un brin de malchance.

Les Diables sont revenus avec un excellent état d'esprit en seconde période, reprenant l'avance grâce à Basthuayi (59') et Vertonghen (69'). Mais il était écrit que ce match serait à rebondissements: Dumic (82'), puis Carrasco (84') donnaient au score son allure définitive.

Tout pour s'amuser

Des buts, de la combativité, un Hazard étincelant, un Carrasco retrouvé. Bref: une excellente avant-soirée de football.

Seule ombre au tableau, la blessure de Marouane Fellaini apparemment touché au genou. On n’en sait pas encore beaucoup plus sur sa blessure. Roberto Martinez, de son côté, doit encore trouver des solutions en défense. Pas toujours bien positionné, Vermaelen n'a pas rassuré. Vertongen a lui connu des hauts et des bas, avec son intervention manquée sur le premier but bosnien et un goal marqué. Tout en contraste pour sa 96e avec les Diables (un record). Enfin, il faudra compter avec la suspension de Carrasco contre Chypre mardi. À Roberto Martinez de trouver les solutions.

Mais une très bonne copie des Diables dans des conditions difficiles, ça fait toujours plaisir à voir!

Le tweet de la soirée

L'état du terrain était évidemment sur toutes les lèvres

"Sorry pour Marouane" (R. Martinez).

Bravo les Diappp'!