Alerte! Le frelon asiatique est de retour en Belgique, et voilà pourquoi il est si dangereux

Un deuxième frelon asiatique a été localisé en Belgique, à Wevelgem en Flandre-Occidentale. Cette bête de l'enfer venue d'Extrême-Orient est en train de se propager en Europe à une vitesse inquiétante. C'est une vraie menace pour nos abeilles, puisqu'elle les dévore toutes sans faim.

C'est la panique pour nos petites abeilles. Un frelon asiatique a, de nouveau, été détecté au nord du pays, rapporte le journal local Krant van West-Vlaanderen. Cette fois, à Wevelgem, une commune de Flandre-Occidentale qui se trouve à quelques kilomètres de Mouscron dans le Hainaut. Cet insecte tout droit sorti des enfers est donc de retour en Belgique.

Eh oui, ce n'est pas une première. Originaire d'Extrême-Orient, le frelon asiatique a été introduit accidentellement sur le sol européen en 2004, via des conteneurs de poteries chinoises arrivés au port du Havre en France. Petit à petit, il a progressé d'en moyenne 60 kilomètres par an et s'est maintenant installé dans plus de 50 départements français. En Wallonie, deux nids ont dû être détruits en 2016 et un réseau de surveillance active s'est depuis mis en place pour empêcher sa reproduction. En Flandre, le premier à débarquer a été trouvé en mai dernier dans une ruche à Audenarde (Flandre-Orientale). Visiblement, on n'en est donc pas débarrassé.

Un dangereux ogre pour nos abeilles

Pour le chasser, le plus difficile est de trouver le nid. "Aujourd'hui, une intervention a été menée, mais aucun nid n'a été trouvé. Il s'agirait d'un cas isolé", explique au journal flamand Tim Adriaens, expert exotique à l'Instituut voor Natuur en Bosonderzoek (INBO). "Aux Pays-Bas, ils ont même mis des drones avec des caméras thermiques pour trouver les nids", précise-t-il pour souligner à quel point l'espèce est dangereuse.

Car c'est une vraie catastrophe pour la diversité et l'apiculture. Cette sorte de guêpe est capable d'engloutir une quantité phénoménale d'abeilles, mais d'une manière complètement barbare. Sa technique est de se faufiler dans un nid et d'ensuite tuer toutes les abeilles en une fois. Un vrai ogre. Le souci, c'est que nos abeilles sont incapables de se défendre, puisqu'elles n'ont jamais vécu telle situation auparavant. Les abeilles d'Asie ont, elles, développé une manière de se défendre, comme elles sont bien plus souvent confrontées à ce frelon.

Mais à quoi ressemble-t-il? Vespa velutina, de son autre nom scientifique, fait partie de la même famille que les guêpes. Physiquement, il ressemble à un frelon normal, à quelques détails près. Il est plus foncé et n'a pas de rouge sur son corps. Il mesure environ trois centimètres, soit un peu moins que le frelon commun. Enfin, si tu en vois un, ne panique pas. Il peut te piquer, mais ce n'est pas dangereux.

Par contre, prends-le immédiatement en photo, enregistre sa localisation exacte et contacte au plus vite le Centre wallon de recherches agronomiques (CRA-W) ou l’association CARI (qui regroupe les apiculteurs en Wallonie et à Bruxelles). Tu peux également remplir ce formulaire ici.

Déjà lu?