DéFi ne veut pas que Bruxelles rate son tournant numérique: "Ça passera par la formation et le soutien des pouvoirs publics"

Nous sommes face à un véritable tournant. Bruxelles, comme capitale européenne et de la Belgique, ne peut se permettre de passer à côté de la révolution numérique. Tant d'un point de vue  économique qu'environnementale, en passant par la mobilité ou la santé, le numérique va absolument tout changer. Un sacré défi que le parti amarante entend relever. Première étape avec une conférence organisée demain à Bruxelles.

Les chiffres sont là. Bruxelles a déjà entamé sa révolution numérique: notre capitale compte quelque 14.000 start-ups qui emploient 78.000 personnes. Le numérique pèse aussi 7,6% du PIB bruxellois, soit un total de 5,1 milliards d'euros. Même au niveau européen, Bruxelles n'est pas en si mauvaise position: elle est dans le top 9 au niveau des start-ups et même dans le top 7 au niveau des scale-ups (des start-ups déjà bien établies).

Mais est-ce que Bruxelles prend pour autant la mesure d'une telle révolution? Pas si sûr. Marc Loewenstein (DéFi), député bruxellois, nous fait savoir que Bruxelles pourrait en faire beaucoup plus. Et cela passera "par un soutien des pouvoirs publics".

"Que ce soit en termes de mobilité, ou dans des questions transversales comme l'environnement, la santé ou la sécurité, le numérique est et sera essentiel". Il temps pour notre capitale de se repenser et de s'adapter pour qu'elle se transforme en "une ville intelligente" où les embouteillages par exemple ne serait qu'un vilain souvenir. Ça passe par une série d'applications qui touchent directement le citoyen.

Formation et accompagnement

Le hic, c'est qu'on manque pour l'instant de formation et d'accompagnement. Qui pour former ceux qui formeront à leur tour les geeks de demain? Qui pour les accompagner tout au long de leurs démarches et de leurs initiatives?

DéFi veut apporter cette réponse. Que ce soit dans le cadre du plan "Nexttech" de Didier Gosuin (DéFi) qui soutient le développement, la promotion et l'innovation du numérique, ou via une grande conférence organisée demain dans l'hémicycle du parlement bruxellois.

Au menu: une présentation des acteurs de terrain ainsi que des défis à venir pour développer l'entrepreneuriat numérique. Avec par exemple CoderDojo qui propose de former les jeunes de 7 à 17 ans au codage, ou encore Le Wagon, qui donne des cours intensifs aux entrepreneurs pour qu'ils apprennent à programmer et à développer des applications.

On retrouvera aussi des témoignages concrets de start-ups qui se sont lancées dans la capitale comme Stryty, TagTagCity ou encore Wooclap. Rendez-vous demain sous réservation à 18 heures pour les intéressés. Pour plus d'infos, c'est par ici.

Déjà lu?