Les États-Unis et la Corée du Nord dialoguent à-propos de la crise nucléaire, selon le secrétaire d'État américain

Les États-Unis sont en contact direct avec la Corée du Nord, a déclaré le secrétaire d'État américain Rex Tillerson. L'administration Trump tente de voir si le régime de Kim Jong Un est ouvert aux pourparlers.

"Nous essayons, alors restez à l'écoute", a déclaré le secrétaire d'État américain Rex Tillerson lors d'une visite en Chine, rapporte le Washington Post. "Nous demandons: voulez-vous parler? Nous avons des lignes de communication vers Pyongyang. Nous ne sommes pas dans une situation sombre", a-t-il ajouté.

Lorsqu'un journaliste lui a demandé si ce contact entre les deux pays s'opérait par l'intermédiaire de la Chine, Tillerson a hoché la tête négativement avant de répondre: "Directement. Nous avons nos propres lignes". Il n'a pas donné plus d'information concernant la (possible) réponse de la Corée du Nord.

Deuxième visite

Cette deuxième visite de Tillerson à Pékin se fait alors que les harangues entre le président américain et son homologue nord-coréen prennent une tournure chaque jour plus inquiétante. Ayant échoué jusqu'ici à contrecarrer le programme nucléaire de la Corée du Nord, les États-Unis sont venus demander à la Chine de prendre de nouvelles mesures contre le régime de Kim Jong Un.

Cette visite s'inscrit également dans la préparation de la visite du président Trump en Asie prévue pour novembre.

Déjà lu?