Washington rapatrie le personnel de son ambassade à Cuba après de mystérieuses attaques. Que se passe-t-il? 

Les États-Unis affirment que Cuba a mené des attaques physiques contre les diplomates américains présents sur l'île. Les attaques seraient lancées grâces à des "ondes sonores inaudibles". Plus de 20 employés de l'ambassade américaine se sont plaints de maux de tête, vertiges, nausées et de pertes de l'audition. Ces attaques se sont produites dans des hôtels qui accueillent également des touristes. Mais une telle chose est-elle vraiment possible?

Les États-Unis ont retiré plus de la moitié du personnel de leur ambassade à La Havane. À l'ambassade, aucune demande de visa n'est en cours et on déconseille aux Américains de voyager vers Cuba.

Avec ce retrait des travailleurs américains, Washington veut montrer qu'il n'est pas satisfait des attaques acoustiques perpétrées sur les membres de son ambassade. Les diplomates cubains aux États-Unis peuvent quant à eux rester à leurs postes même si plusieurs membres du Congrès ont demandé au gouvernement Trump d'expulser les Cubains.

Mais le retrait des diplomates américains et les conseils négatifs par rapports aux voyages (le tourisme est la principale source de revenus de Cuba) exercent une pression négative sur les relations entre les deux pays. Ces relations venaient justement de s'améliorer sous l'impulsion de Barack Obama.

Comment cela a-t-il commencé?

En août dernier, la chaine CBS expliquait que les employés de La Havane souffraient de pertes d'audition et d'équilibre et de nausées. Même les membres des familles des employés étaient eux-aussi malades.

Pour certaines de ces personnes, des lésions cérébrales légères et des dommages au système nerveux central ont également été observés. Certains ont même dû se procurer une prothèse auditive.

Les autorités de Cuba disent qu'ils n'ont aucune idée de ce qu'il se passe. Mais ce phénomène étrange aurait commencé dès la fin de 2016.

Les diplomates américains à Cuba (et aussi les touristes) sont stupéfaits de subir les dommages d'ondes sonores inaudibles: on dirait le scénario d'un film d'Hollywood. Mais est-ce que c'est vraiment possible?

Infrassons?

En théorie, c'est possible. La perte d'audition, les maux de tête, les nausées et les lésions cérébrales légères peuvent en effet être causés par des vibrations infrasoniques, un bruit dont les fréquences sont si faibles que les humains ne peuvent pas les entendre.

"On sent ce genre de vibration jusque dans les os" explique des neuropsychologues. Et le problème, c'est qu'il n'y a aucun moyen de s'en protéger, même en se bouchant les oreilles.

Par contre, ce genre d'ultrason ne cause pas de dommages permanents. Les effets disparaissent une fois que l'on s'éloigne des vibrations.

Et pourtant, les personnes qui travaillaient à l'ambassade présentent une perte auditive persistante. Et certaines victimes qui sont actuellement en traitement chez l'Oncle Sam indiquent que leurs symptômes n'ont pas disparu.

C'est quoi alors? Une arme à micro-ondes?

Qu'est-ce que ça peut être alors? Une nouvelle arme dont on ne connait pas encore l'existence? Les armes soniques ne relèvent pas forcément de la science-fiction. Il y a plusieurs années, les armes invisibles à base de son étaient particulièrement à la mode. Et pourtant, tu en as sans doute jamais entendu parler...

Prenons l'exemple de "l'Active Denial System" des États-Unis qu'on appelle "l'arme à micro-ondes". C'est une arme qui envoie des ondes électromagnétiques qui sont capables de faire monter la température corporelle de ses victimes jusqu'à 50 degrés. Les effets sont non létal, c'est donc une arme redoutable pour la torture. Lors d'un test, un journaliste britannique a expliqué que les ondes provoquaient les mêmes effets que de se retrouver devant un four ouvert à pleine puissance.

Canon à son?

Un autre exemple est le canon LRAD (Long Range Acoustic Device). Il produit un son insupportable qui peut causer des dégâts auditifs permanents à une distance de 300 mètres, expliquait la BBC en 2005.

Le LRAD a été notamment employé pour chasser les pirates des eaux somaliennes. Même chose au sommet du G20 à Pittsburgh où les policiers avaient utilisé cette arme pour calmer les manifestants

Depuis, ce genre d'arme a été utilisé plus de 70 fois dans le monde. En effet, ses armes ne sont pas efficaces que sur les humains. Elles sont également utilisées pour chasser les oiseaux dans les aéroports. Est-ce que ce serait le LRAD qui se cacherait derrière les mystérieuses attaques de Cuba?

Peut-être pas. Si c'était le cas, les Américains ou d'autres personnes proches de l'ambassade auraient d'office remarqué quelque chose. En outre, l'utilisation des ultrasons semble peu probable. En effet, les ultrasons causent plus souvent des infections de l'oreille, pas des pertes d'audition. Et encore moins de lésions cérébrales, de nausées ou de maux de tête disent les neuropsychologues.

Mais pour l'instant, le cas de Cuba reste un mystère complet. Heureusement, le problème semble terminé. Il n'y a pas eu de nouveaux cas recensés récemment.

Déjà lu?