Prépare le sac à vomi, cette nouvelle mode alimentaire risque de débarquer bientôt: le lait... pétillant 

Les sodas, un délice. L'eau pétillante, ça passe bien aussi. Mais quid du lait pétillant? Eh bien, tu pourras peut-être bientôt en juger par toi-même. Arla, un producteur de lait britannique, envisage de lancer un lait gazeux, d'abord au Royaume-Uni, à Singapour et aux Émirats arabes unis... puis au reste du monde. Enfin, si tout va bien.

Si tu n'aimes déjà pas trop le lait et que rien que son odeur âpre te donne déjà la gerbe, tu vas adorer (ou pas) cette nouvelle expérience culinaire, tout droit venue d'Angleterre.

Arla, l'un des plus gros producteurs britanniques de lait, a décidé d'innover et, pour être à la pointe de la pointe, il a breveté un lait... pétillant. Oui, oui, avec des bulles. Tout comme l'eau gazeuse et les sodas, mais en plus... surprenant.

Une espèce de Fristi pétillant

Mais pour ne pas que son goût te paraisse trop brut en bouche, la boisson sera également à base de fruits, un peu comme le Fristi.

L'entreprise compte d'abord la tester au Royaume-Uni, puis à Singapour et aux Émirats arabes unis, avant de s'attaquer au reste du monde, annonce-t-elle au Telegraph. Si cette invention peut paraître absurde dans nos contrées, sache que le lait pétillant fait déjà un carton au Moyen-Orient: en Iran, en Turquie et en Afghanistan, notamment.

Déjà testé et déjà raté

Mais pourquoi des bulles? Arla justifie sa décision par une diminution de son chiffre d'affaires. Selon lui, des millions de Britanniques délaissent le lait de vache et préfèrent des boissons plus à la mode, comme le lait de soja, de coco, de riz ou d'amande. D'ailleurs, selon des données compilées par le magazine The Grocer, les ventes de lait auraient diminué d'environ 240 millions de livres (soit plus de 273 millions d'euros) entre 2014 et 2016.

Du coup, avec cette nouvelle boisson, l'entreprise projette de tripler le montant de ses recettes provenant de la vente de lait d’ici 2020. Mais on lui souhaite bonne chance, car plusieurs marques ont déjà tenté le coup: Coca-Cola et son "Vio" lancé en 2009 aux États-Unis, ou encore Britvic et son "Tango Strange Soda" lancé en Angleterre en 2014. Et, dans les deux cas, c'était un gros fail.

Déjà lu?