Donald Trump a tenté d'utiliser Usain Bolt dans sa guerre contre les sportifs US, mais c'est raté

Donald Trump continue sa guerre contre les sportifs américains qui posent le genou à terre durant l'hymne avant les matches, notamment en NFL (National Football League). Le président a tenté de convaincre en postant sur Twitter une vidéo d'Usain Bolt respectant l'hymne américain, qui remonte quand même à cinq ans. Sauf que cette instrumentalisation n'a pas fonctionné.

Quand Donald Trump tente "d'utiliser" Usain Bolt, ça donne ça

"Même Usain Bolt, de Jamaïque, l'un des meilleurs coureurs et athlètes de tout les temps, a montré du RESPECT pour notre hymne national!", a tweeté Trump. Il a publié une vidéo dans laquelle Bolt s'arrête en plein interview télé durant les Mondiaux d’athlétisme à Londres... de 2012 alors que l'hymne américain retentit dans le stade. Une grosse marque de respect de la légende Bolt. Mais l'utiliser de la sorte n'a pas plu à tout le monde...

L'équipe de Jamaïque a directement bashé Trump

"Merci de laisser le Boss en dehors de vos jeux politiques", a répondu l'équipe jamaïcaine sur Twitter au président américain.

Bien sûr, Trump a reçu une pluie de critiques après son tweet

"Oh mon Dieu, c'est comme se disputer avec ton grand-père raciste."
"Trump traducteur: 'Même ce mec noir se lève pour l'hymne. Tous les autres noirs devraient faire la même chose.'". Pour rappel, ce sont les joueurs noirs qui ont commencé à boycotter l'hymne US en NFL pour protester contre les violences policières.
"Vous, POTUS, vous appelez au respect du drapeau et de l'hymne mais vous-même ne respectez pas la liberté ou les droits de tous."
"Un enfant dirige les États-Unis."

Les gens n'ont pas aimé cette instrumentalisation de Bolt

"Je suis presque sûre que Trump vient juste d'apprendre l'existence de Bolt."
"Vous savez qu'il a eu besoin de demander à quelqu'un quel était le drapeau de la Jamaïque?"
"Je pense que c'est très irrespectueux de la part de Trump d'utiliser Usain Bolt dans un tweet... Il ne savait probablement pas qui c'était avant."

Et la réponse de la Jamaïque a fait plaisir à pas mal de monde

"Merci la Jamaïque! Vous le détestez. Nous vous aimons."
"Il nous embarrasse tous. Désolé."

Déjà lu?