La lutte contre la publicité pour les Sugar Daddies continue: elle va être interdite sur toute la Région de Bruxelles-Capitale

Les publicités polémiques pour le site "Rich meet Beautiful" continuent d'être chassées de Belgique. Après la Ville de Bruxelles, c'est au tour de la région de Bruxelles-Capitale de les interdire ce mercredi matin. "Tous les moyens légaux en notre possession seront utilisés pour faire cesser cette campagne que ce soit sur l'espace public ou sur internet", promet Rudi Vervoort, le ministre-président.

Le site "Rich meet Beautiful" a eu ce qu'il cherchait: le buzz est bien là. Depuis deux jours, les publicités honteuses pour ce site, appelant les étudiants à "améliorer leur style de vie en sortant avec un sugar daddy" font la une de l'actualité. Ce mercredi, Rudi Vervoort a annoncé qu'elles seraient interdites dans la région de Bruxelles-Capitale.

"Campagne publicitaire ignoble"

"Je ne souhaite pas laisser les bourgmestres seuls face à de tels actes intolérables et donner une cohérence régionale à l’interdiction déjà prononcée par certains bourgmestres. J’entends, en conséquence, prendre un arrêté afin d’interdire cette publicité sur l’ensemble du territoire régional", a fait savoir le ministre-président auprès de Belga.

Pour lui, cette "campagne publicitaire ignoble" est "destinée à promouvoir la débauche de jeunes publics et la prostitution étudiante sous prétexte de leur permettre d'élever leur niveau de vie", tout simplement. "Tous les moyens légaux en notre possession seront utilisés pour faire cesser cette campagne que ce soit sur l'espace public ou sur internet", promet-il.

Un camion intercepté à Bruxelles

Cette interdiction pourrait être étendue à l'ensemble de la Belgique. Selon Belga, le procureur du Roi de Bruxelles va être saisi rapidement dans ce dossier "afin d'adopter ensemble une attitude concertée et cohérente, destinée à stopper de tels faits". Rudi Vervoort imite donc la Ville de Bruxelles, qui avait déjà pris cette décision dès mardi après la polémique liée à la présence d'un camion publicitaire de ce site sur le campus de l'ULB.

Philippe Close (PS), bourgmestre de Bruxelles, a d'ailleurs annoncé mardi soir sur Twitter que la police avait intercepté un de ces camions publicitaires. Une preuve que le site "Rich meet Beautiful" ne veut pas se soumettre à la loi? Plus d'informations seront données dans la journée, a ajouté Close.

Déjà lu?