Trois autres pays sont maintenant concernés par le décret migratoire de Trump: la Corée du Nord, le Tchad et le Venezuela

L'administration Trump a raffermi son décret anti-immigration dimanche soir. Dorénavant, trois autres pays sont concernés par ces mesures restrictives: le Venezuela, la Corée du Nord et le Tchad. Mais le Soudan n'est plus dans la liste.

Avec les nombreuses menaces que la Corée du Nord faisait peser sur les États-Unis ces derniers mois, il fallait s'attendre à ce que Washington décide d'inclure ce pays dans la liste des non-grata aux States. Ce lundi, c'est chose faite.

Même chose pour le Venezuela, qui est en guerre civile depuis quelques mois et dont le gouvernement ne cesse de défier les États-Unis. Petite précision: si le pays est concerné par le décret, ce dernier ne s'applique qu'aux membres d'organes gouvernementaux et à leurs familles.

Et le troisième pays concerné est le Tchad, où opèrent des groupes terroristes comme Boko Haram, l'État islamique ou encore al-Qaïda au Maghreb islamique.

Huit pays

Le nouveau décret entrera en vigueur le 18 octobre. "Rendre l'Amérique sûre est ma priorité numéro une. Nous n'accepterons pas dans notre pays ceux que nous ne pouvons pas bien contrôler", a tweeté le président américain Donald Trump pour marquer le coup.

Le Soudan, qui était précédemment dans la liste a été retiré. Les administrations américaines estiment être suffisamment en mesure de contrôler leurs ressortissants pour ne plus avoir besoin de leur interdire de fouler leur sol. Avec ces nouveaux venus, ce sont au total huit pays qui sont concernés par ce décret. Les autres pays sont l'Iran, la Libye, la Syrie, la Somalie et le Yémen.

Déjà lu?