Kim Jong-un menace de lancer une bombe à hydrogène et de "dompter par le feu ce vieux gâteux mentalement dérangé"

Le jeu de pouvoir auquel jouent la Corée du Nord et les États-Unis a de quoi faire peur. Kim Jong Un a répondu au discours de Trump à l'ONU contre son pays en le traitant de "vieux gâteux dérangé mentalement". Mais surtout, le ministre des Affaires étrangères nord-coréen a déclaré qu'il prévoyait de tester une bombe à hydrogène puissante dans le Pacifique, selon l'agence de presse sud-coréenne Yonhap.

La battle entre les dirigeants des États-Unis et de la Corée du Nord semble s'enliser encore un peu plus profondément. Enfin, on devrait plutôt parler de la guéguerre qui se joue entre Donald Trump et Kim Jong Un. Mardi dernier, lors de sa première apparition à la tribune de l'ONU, Donald Trump avait menacé de "détruire totalement" la Corée du Nord. Hier, de retour sur la scène onusienne, le président des États-Unis a été ferme avec la Corée du Nord et a exprimé le désir de lui imposer de nouvelles sanctions. Cette nouvelle flopée de sanctions économiques vise les personnes et les entreprises accusées d'apporter leur aide au programme militaire nord-coréen. Bien entendu, le pays sanctionné n'a pas tardé à riposter, avec son lot de nouvelles insultes et de menaces.

Kim Jong Un a réagi personnellement

Voilà qui est nouveau et qui a changé dans la communication de la Corée du Nord. Kim Jong Un a tenu à s'exprimer personnellement à l'égard de Trump et l'a tout simplement traité de "vieux gâteux mentalement dérangé". En effet, l'agence d'État, KCNA, a publié un communiqué dont il a été dit qu'il avait été personnellement transmis par Kim Kong Un. Entre autres choses, il a promis de faire "payer cher" les menace de Trump contre son pays devant l'ONU et a dit à propos du président américain que c'était un "Un chien effrayé aboie plus fort". "Je ferai payer cher à l'homme à la tête du commandement suprême aux États-Unis son discours appelant à la destruction totale" de la Corée du Nord, a-t-il affirmé, selon la KCNA.

Nouvelle menace contre les États-Unis

Peu après la publication de ce communiqué, le ministre des Affaires étrangères nord-coréen, Ri Yong HO, a déclaré que son pays pourrait envisager de tester une bombe à hydrogène dans l'océan Pacifique, selon l'agence de presse Yonhap de la Corée du Sud. "Ce pourrait être la détonation la plus puissante d'une bombe à hydrogène dans le Pacifique" a ajouté Ri. En terminant par ceci: "Nous n'avons aucune idée des actions qui pourraient être prises, puisque ce sera probablement ordonné directement par Kim Jong Un".

Déjà lu?