Pour Jaime Lannister, le réchauffement climatique est "une menace plus grave encore que les Marcheurs Blancs"

Nikolaj Coster-Waldau, l'acteur qui joue Jaime Lannister dans Game of Thrones, est un fervent défenseur de la planète. S'exprimant hier au Mashable's Social Good Summit, il a souligné à quel point le réchauffement climatique doit être pris au sérieux. Et pour bien montrer que l'heure est grave, il a comparé les changements du climat aux terrifiants Marcheurs Blancs.

Que pourrait-il y avoir de plus flippant que le Roi de la Nuit et son armée de Marcheurs Blancs? Si ces morts-vivants n'existent heureusement que dans Game of Thrones, le monde réel ferait toutefois face, selon Nikolaj Coster-Waldau, à une menace bien plus grave.

L'acteur qui interprète Jaime Lannister dans la série était invité dimanche au Mashable's Social Good Summit, un sommet qui se tient chaque année lors de l'Assemblée Générale des Nations Unies et qui a pour vocation de réfléchir à comment utiliser les technologies pour améliorer la planète. Venu parler du réchauffement climatique, il a admis: "Je ne sais pas si George R. R. Martin y a pensé quand il a commencé à écrire il y a 20 ans, mais il est tout à fait évident que nous sommes confrontés à une menace qui pourrait être plus grave encore que les Marcheurs Blancs". Appuyant encore un peu plus la théorie populaire selon laquelle Game of Thrones serait une allégorie sur le réchauffement climatique: les Marcheurs Blancs comme métaphore des changements climatiques (tempêtes, ouragans, sècheresses...) et les rois et reines principaux (Daenerys, Jon et Cersei) comme chefs d'État plus ou moins conscients du problème.

"Elle était en larmes (...) Il n'y a plus de glace"

Et l'acteur danois de 47 ans en connaît quelque chose. Lui qui est aussi "Ambassadeur de bonne volonté" du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) depuis 2016 a pu voir les effets dévastateurs des changements climatiques de ses propres yeux. Début de l'année, il est notamment parti au Groenland prendre des photos pour Google Street View. Il a pu le confirmer sur place: "C'est l'endroit parfait pour observer les changements climatiques parce que les glaciers fondent à une vitesse alarmante".

Le grand nord, il le connaît comme sa poche, puisqu'il est marié depuis 1998 à Nukaaka Coster-Waldau, une chanteuse, actrice et ancienne Miss Groenland. "Elle est revenue il y a quelques années et m'a appelé, elle était en larmes", a-t-il encore expliqué pour illustrer ses avertissements. "Elle m'a dit: il n'y a plus de glace. Évidemment, cela change complètement la façon de vivre là-bas", a-t-il déploré en citant sa femme.

Mais même en 2017, tout le monde n'en a pas encore conscience. Rappelons que Donald Trump a décidé en juin dernier de retirer les États-Unis de l'Accord de Paris, le traité de référence qui engage les États signataires à faire tout leur possible pour ralentir le réchauffement climatique. Or, pour Nikolaj, "si nous ne nous occupons pas tous des changements climatiques, tous les paris seront fichus". À bon entendeur...

Déjà lu?