Un suspect arrêté en lien avec l'attentat à la bombe artisanale qui s'est produit à Londres

La police britannique a procédé à une "arrestation importante" ce matin suite à l'attaque commisse vendredi qui a fait au moins 30 blessés. Cet acte terroriste a été revendiqué par l'organisation Etat islamique et vient relever le niveau de la menace terroriste sur le territoire britannique. 

C'est la cinquième fois en six mois que le Royaume-Uni est pris pour cible. Cette fois, l'incident s'est produit vendredi matin, à l'heure de pointe, à la station Parsons Green.

Selon les propos de Theresa May, première ministre britannique, "l'engin explosif était destiné à faire d'énormes dégâts", déclarait-elle à la télévision.

Le nouveau bilan, publié par les services de santé, indique qu'il y aurait 30 blessés, dont aucun grièvement atteint.

"Une arrestation importante"

Ce matin, la police a annoncé avoir procédé à "une arrestation importante". Le suspect, un homme de 18 ans aurait été arrêté par la police du Kent, plus précisément dans "la zone portuaire de Douvres". Le suspect serait pour l'instant maintenu en garde à vue.

Le niveau de la menace terroriste élevé

Neil Basu, coordinateur des services antiterroristes britanniques annonçait peu après: "nous avons procédé à une importante arrestation dans le cadre de notre enquête, ce matin".

Avant d'ajouter: "Si nous sommes ravis des progrès enregistrés, l’enquête n’en continue pas moins et le degré d’alerte à la sécurité est maintenu au niveau critique".

En effet, vendredi soir, le niveau de la menace terroriste sur le territoire britannique avait été relevé atteignant un niveau jamais atteint depuis l'attentat-suicide de Manchester en mai dernier.

Lidl dément le faux tweet

L'attaque, revendiquée par l'organisation de l'Etat islamique s'est produite à l'aide d'une bombe artisanal, qui était empaquetée dans un sac de la marque Lidl.

En voilà une bien mauvaise pub pour le groupe allemand surtout qu'un faux tweet circulait stipulant que la marque était "fière d'officiellement posséder les sacs les plus résistants, et ce pour seulement dix centimes".

Une blague de très mauvais goût qui a fait réagir le porte-parole de l'entreprise: "Nous sommes tous choqués et inquiets après l’incident qui s’est produit à Parsons Green ce matin, et toutes nos pensées vont vers les blessés." Finalement, il a proposé de venir en aide aux autorités: "Nous allons bien sûr appuyer les autorités s’il s’avère qu’elles ont besoin de notre aide lors des investigations" et a bien sûr démenti ce tweet.

Déjà lu?