Après le scandale, le ministre flamand du Bien-être animal, Ben Weyts, décide de fermer l'abattoir d'Izegem

L'organisation Animal Rights a obtenu gain de cause: le ministre flamand du Bien-être animal  Ben Weyts, a décidé de fermer l'abattoir d'Izegem. Des inspecteurs sont en ce moment sur place à l'abattoir. Un rapport va être rendu au plus vite. 

Les images qui ont été dévoilées par l'organisation Animal Rights a dévoilé une vérité terrifiante, à tel point que la classe politique a directement réagi. Le ministre du bien-être des animaux, Ben Weyts (N-VA), a décidé de fermer l'abattoir d'Izegem.

Sans grande surprise, il est profondément déçu par la façon dont le personnel de l'abattoir traite les bovins. "La route vers le bien-être des animaux est fichtrement longue", a-t-il dit dans un communiqué rapporté par la VRT. "Quiconque pense que nous ne prenons pas au sérieux les droits des animaux en subira les conséquences".

Des mesures plus sévères

Les images publiées par l'organisation Animal Rights montrent les conditions affreuses dans lesquelles les bovins de l'abattoir d'Izegem sont traités. Beaucoup d'animaux sont tués sans anesthésie, ils subissent des chocs électriques...

Les images "confortent" dans tous les cas le ministre Weyts dans son ambition. Aussi bien sur le plan des exigences pour les abattoirs que quant à une augmentation des inspections, a déclaré le ministre. "Nous devons employer plus de personnes dans les abattoirs. Il y a en ce moment des inspecteurs sur place à Izegem. Un rapport sur base des observations va arriver au plus vite", a-t-il dit à la VRT.

Lis aussi