Louis Michel: "Les propos de Monsieur Maingain sont mensongers"

Le MR désapprouve l'attitude d'Olivier Maingain. Lors des Estivales du parti, qui se tenaient dimanche à Walibi, nous avons interrogé le père du Premier ministre qui nous a dit tout le mal qu'il pensait du président de DéFI. Des propos qui allaient dans le sens du discours donné par le président des libéraux, Olivier Chastel.

Entre le MR et DéFI, le torchon brûle. Lors de son discours donné à Walibi, pour les Estivales du MR, le président des libéraux Olivier Chastel a taillé Olivier Maingain, le "président de DéFI qui a démontré ces dernières semaines que ses alliances bruxelloises avec le PS étaient plus importantes que l'avenir des francophones".

Et d'ajouter: "l'enseignement revêt pour nous une telle forme que, contrairement à DéFI, nous étions prêts à prendre nos responsabilités". Rappelant de la sorte que les démocrates-fédéralistes ont bloqué les négociations tout l'été, blocage qui leur a permis de bien monter dans les sondages.

Et qu'au final, malgré les promesses de bonne gouvernance qui sous-tendaient l'éjection du PS des organes gouvernementaux, le Parti socialiste est encore aux manettes de la capitale. En partie à cause du cdH mais également à cause de DéFI.

"Désinformation"

Suite au discours de Chastel, nous avons interrogé le père du Premier ministre, l'eurodéputé Louis Michel."La politique aujourd'hui est devenue extrêmement violente, dans les propos, dans l'insulte. C'est quelque chose qui me heurte de plus en plus. On pouvait avoir des débats contradictoires il y a quelques années avec une certaine virulence mais pas avec la violence que l'on connaît aujourd'hui."

Et de reprocher au bourgmestre de Woluwé-Saint-Lambert ses positions: "Quand je vois quelqu'un comme Monsieur Maingain... Les propos qu'il tient, qui sont pour une bonne part mensongers, de la désinformation, [ces propos] tapent les gens sous la ceinture. Et ça, ce n'est pas quelque chose que j'apprécie." Les mots sont lâchés...

L'interview express de Louis Michel à Walibi

 

Déjà lu?