Écoeurant! Voilà à quoi ressemblent les poulets d'élevage intensif: une tête de poussin et un corps difforme (vidéo)

L'élevage intensif provoque des ravages sur les animaux. En atteste cette nouvelle vidéo postée sur YouTube par l'association qui défend le bien-être animal, L214. Les images ont été prises cette année, entre avril et mai, dans une exploitation industrielle de poulets en Vendée, dans l'ouest de la France. Attention, elles risquent de te choquer.

Si tu es en train de manger, pose tes couverts ou arrête ta lecture ici. Ce reportage va te donner la nausée. Les images ont été prises en avril et mai derniers dans une exploitation de poulets en Vendée, par l'association de défense des animaux L214. Après le scandale des oeufs contaminés au Fipronil, il est question d'une tout autre affaire qui se passe tous les jours partout dans le monde, mais dont on ne mesure pas forcément l'ampleur des conséquences sur les animaux (et a fortiori sur notre santé): l'élevage intensif.

"Tout est fait pour faire grossir ces animaux le plus rapidement possible, au détriment de leurs besoins biologiques classiques", présente d'emblée la comédienne Christine Berrou, qui est la voix de l'association L214 dans la vidéo. Ainsi, 35.000 poulets vivent ensemble dans le même bâtiment sans fenêtre, au sein d'une exploitation industrielle sous contrat avec le Groupe Doux.

"Ils grossissent quatre fois plus rapidement qu'en 1950"

Le calvaire débute dès leur arrivée au monde. "Un jour après leur naissance, les poussins, qui sont nés dans un couvoir artificiel, sont transportés dans un immense bâtiment. Ils n'auront jamais eu de contact avec leur mère", explique ensuite la comédienne. "Dans un mois, ils auront assez grossi pour être envoyés à l'abattoir, mais beaucoup succombent déjà à cette étape", déplorent-elle devant des images horribles d'un poussin mourant.

Pourtant, chaque volatile de cette exploitation est "sélectionné génétiquement". Mais dans le seul but de grandir le plus vite possible. "Ces oiseaux sont issus de souche dite à croissance rapide" et grossissent donc "quatre fois plus rapidement qu'en 1950", poursuit-elle en précisant un peu plus loin que même la nourriture est choisie pour qu'ils deviennent obèses le plus tôt possible. D'ailleurs, au 31e et dernier jour de leur vie, ils pèsent près de 1,4 kilo, ce qui est anormalement énorme pour leur si jeune âge.

Comme la lumière est allumée en continu, les poussins ont l'impression qu'ils fait tout le temps jour et s'alimentent donc beaucoup trop. Résultat? Le développement des organes vitaux et des os ne suit pas celui de la masse musculaire. Concrètement, beaucoup commencent à avoir un corps de poulet adulte, mais toujours avec une tête de poussin. Monstrueux et si cruel.

"Jetés à la poubelle"

Mais les problèmes ne s'arrêtent pas là. Les poulets souffrent aussi très souvent de problèmes articulaires, cardiaques ou respiratoires. "Certains commencent à boiter" et "d'autres terminent leur courte vie là, sans avoir reçu de soins". Bref, "c'est l'agonie pour un grand nombre d'entre eux", souligne avec des mots forts la comédienne.

Et que font les exploitants avec les cadavres? "Ils sont jetés à la poubelle ou se décomposent dans la litière". Bien sûr, la paille "n'est jamais changée" et dégage de l'ammoniac, ce qui provoque encore des brûlures.

Last but not least, au moment du "ramassage", les poulets sont suspendus vivants à une chaîne industrielle. Direction l'abattoir.

Il y a une seule bonne nouvelle dans cette histoire: le groupe qui travaille avec l'élevage en question, Doux, a vu la vidéo et immédiatement annoncé l'ouverture d'une enquête.

Mais si cette histoire se passe en France, nul doute que cet élevage n'est pas le seul au monde à pratiquer pareil traitement atroce. À te dégoûter à jamais de manger du poulet...

Voici la vidéo en question:

 

Déjà lu?