Promotion politique et talons aiguilles: les Trump ont encore fait fort en allant visiter les victimes de l'ouragan Harvey

Donald et Melania Trump se sont rendus au Texas pour rendre visite aux victimes de l'ouragan Harvey. Une visite aux allures de promotion politique puisque le président est apparu vêtu de tout l'attirail qu'il vend sur son site internet. Ajoute à cela quelques déclarations déplacées et on se retrouve avec un océan de critiques. Pour beaucoup de gens, son comportement était inapproprié surtout dans de telles circonstances. 

Chaque jour, le bilan humain de la tempête Harvey s'alourdit. Ce mercredi matin, on compte déjà 18 victimes à Houston, la plus grosse ville du Texas. Du coup, vu la puissance de l'ouragan et la menace qu'il représente, Donald et Melania Trump se sont rendus au Texas pour apporter leur soutien aux Américains touchés par la catastrophe. Mais comme toujours avec Donald Trump, il a réussi à se faire remarquer, et pas forcément en bien.

Il semble en effet confondre meeting politique et visite de soutien pour les victimes. Il est arrivé à Houston, habillé avec les vêtements en vente sur son site internet, comme si cet ouragan était l'occasion parfaite pour faire de la pub pour ses produits. En visite dans une caserne de pompier, le président à la casquette "USA" bien vissée sur la tête a déclaré: "On vous aime, vous êtes si importantes. Merci d'être là, vous êtes si nombreux, merci!" Pour beaucoup, ce comportement n'est pas passé.

Trump en mode placement de produit

Parmi les choses qui ont agacé, on peut donc citer cette décision de Donald Trump d'exhiber les vêtements qu'il vend sur son site internet. Il s'agit en fait des casquettes, vestes et aux accessoires qui étaient en vente durant sa campagne. "Tandis qu'il prend la route du Texas, Donald Trump s'assure de porter les casquettes dont il a fait la promotion - vous aurez la vôtre pour seulement 40 dollars sur le site internet de sa campagne" déclare Citizens for Ethics dans un tweet.

Même chose lors de ses déclarations officielles concernant l'ouragan, il apparait à chaque fois avec ses fameuses casquettes à 40 dollars. Les Américains se demandent donc si il n'est pas encore en pleine promotion politique alors que plusieurs états sont en état d'urgence. "Cela fait deux jours d'affilée que Trump utilise ses rendez-vous au sujet de la tempête Harvey comme une occasion de faire du placement de produit pour des casquettes vendues 40 dollars.." regrette un journaliste américain sur Twitter.

Manque d'empathie pour les victimes

A priori, le but de telles visites dans les zones sinistrées est d'apporter son soutien aux victimes de la catastrophe naturelle. Mais ici, Donald Trump n'a pas dit un mot sur ces pauvres gens qui se retrouvent sans rien ou alors bloqués dans leur maison inondée. Par contre, que ce soit sur Twitter ou devant les caméras, le président républicain insiste sur le fait que l'ouragan est le plus puissant depuis bien longtemps, de quoi enfoncer le clou pour les Texans qui sont en galère depuis cinq jours. Pour beaucoup, ses déclarations frôlent l'indécence.

Un exemple parmi tant d'autres: en plein direct télévisé, Donald Trump a salué le travail de William Brock Long, le directeur de l'Agence fédérale des situations d'urgence (FEMA). Après l'avoir remercié pour son boulot il souligne qu'il "est devenu célèbre à la télévision au cours des derniers jours". Comme si, la réputation avait de l'importance dans pareille situation.

Melania Trump elle aussi critiquée

La First Lady n'a pas été épargnée par les critiques. Elle aussi a été critiquée pour ses choix vestimentaires. Enfin, ce n'est pas vraiment ses vêtements qui font polémique mais plutôt le fait qu'elle est apparue avec deux tenues différentes, comme si elle était en plein défilé. Avant de monter dans l'avion pour le Texas, elle était vêtue d'un blouson kaki, lunettes de soleil et pantacourt, et MAGIE: elle est descendue de l'Air Force One en chemise blanche, pantalon noire et... avec sa casquette FLOTUS (First Lady Of The United States).

C'est sans parler de ses talons aiguilles qui, il faut le reconnaitre, ne sont pas vraiment appropriés pour aller visiter un état ravagé par une tempête. Bref, cette premièrevisite du couple présidentiel dans une zone sinistrée n'était pas encore tout à fait au point. Ils semble confondre visite de soutien avec meeting politique et opération séduction: il faudra changer de stratégie pour Melania et Donald Trump...

Avant de prendre l'avion

© EPA

Après l'avion

© EPA

Déjà lu?