Une deuxième personne a été arrêtée suite à l'attaque au sabre devant le Buckingham Palace

Un homme armé d'un sabre a attaqué trois policiers vendredi près du Buckingham Palace à Londres. Un homme, situé sur les lieux du crime, a été arrêté le soir-même et il est maintenant en garde à vue. Une deuxième personne a été arrêté ce matin et il est soupçonné d'avoir préparé un acte terroriste en lien avec l'attaque de vendredi. 

C'était vendredi soir qu'un homme armé d'un sabre a attaqué trois policers près du Buckingham Palace. Un homme de 26 ans a été arrêté sur les lieux du crime et il est en ce moment en garde à vue.

Selon le chef de la cellule anti-terroriste de Scotland Yard, Dean Haydon, l'assaillant aurait foncé volontairement sur une voiture de police avant d'être confronté à trois officiers. "Il a crié plusieurs fois 'Allah Akbar' pendant que les policiers lui lançaient des gaz incapacitants afin de le neutraliser", explique-t-il à la BBC.

Aucun membre de la famille royale n'était présent au Buckingham Palace au moment de l'attaque.

Préparation d'un acte terroriste?

Heureusement, les trois policiers ont été légèrement blessés. Deux d'entre eux ont été emmenés à l'hôpital, car ils avaient des coupures à la main et aux avant-bras.

Et l'affaire continue maintenant. Un homme de 30 ans a arrêté aujourd’hui à 10H15 (heure locale) et il est soupçonné d’être impliqué "dans la planification, la préparation ou l’instigation d’un acte de terrorisme et il est maintenant en garde à vue", a déclaré la police britannique dans un communiqué.

La police a aussi précisé qu'une perquisition était en cours dans propriété situé dans l’ouest de Londres, dans le cadre de cette enquête. "L’arrestation a été effectuée par des policiers de la direction du contre-terrorisme qui enquête sur l’acte terroriste de Constitution Hill au cours duquel trois policiers ont été légèrement blessés", a expliqué la police.

En ce qui concerne le premier arrêté, la garde à vue a été prolongée jusqu'au 1er septembre.

Lisez aussi