Fais connaissance avec les Cobots, les robots qui pourraient bien devenir tes collègues à l'avenir

C'est quelque chose de pas vraiment surprenant. Depuis des années, on se prépare psychologiquement à ce que les robots remplacent petit à petit les humains au travail. Et dans ce domaine de la robotique, les robots collaboratifs, les "cobots", connaissent une croissance importante. Les cobots peuvent sensiblement augmenter la productivité tout en s'occupant de tâches que les travailleurs ne peuvent pas exécuter.  

Dans une phrase où figurent les mots "robots" et travail", on a tendance à paniquer en se disant que robots finiront par voler le job des humains. Mais ça, c'était avant l'arrivée des cobots, les robots collaboratifs qui, comme leur nom l'indique, permettent d'aider les travailleurs dans leurs tâches. Ces robots ont en fait une double utilité: aider le travailleur d'une part et booster la productivité d'une entreprise tout en réduisant la marge d'erreur d'autre part.

Révolutionner le secteur hospitalier?

Aux États-Unis, il y a une pénurie d'infirmière. C'est, comme tu t'en doutes, un peu problématique. Du coup, c'est une opportunité pour lancer les cobots dans le bain. Une scientifique, experte en robotique, Andrea Thomaz explique pour Inc que les hôpitaux sont les endroits parfaits pour tester ce genre de robots: ce sont des environnements très ordonné et facile à apprendre aux robots. Ils pourront par exemple réapprovisionner les placards, nettoyer ou guider les patients. D'ailleurs plusieurs hôpitaux américains ont déjà fait le test et ils semblent convaincus puisqu'ils projettent d'en acheter d'autres.

Évidemment, les cobots peuvent également se rendre utiles dans d'autres lieux de travail. Par exemple, l'aéroport d'Oakland en Nouvelle-Zélande s'est équipe de cobots pour servir des bières aux bars ou pour indiquer le chemin vers les terminaux aux voyagers (voir vidéo ci-contre).

Les cobots à la rescousse d'une entreprise en déclin

Creating Revolution est une entreprise basée à Miami. Suite à plusieurs erreurs humaines, le chef du département innovation Einar Rosenberg a décidé de faire appel aux cobots. Ils ont été assignés à des tâches très précises comme appliquer du mastic au coeurs des appareils qu'ils produisent. Depuis, le taux d'échec est passé sous les 1%. "Ces robots nous ont sauvé de la faillite" commente Rosenberg pour Inc.

Deux entreprises dominent le marché des cobots: Universal Robots basé au Danemark et Rethink Robotics que l'on trouve à Boston. L'avantage des cobots est aussi financier. En effet, ils ne coûtent "que" 50.000$ (c'est peu pour un robot) et ne demandent pas beaucoup de codage, ils peuvent donc être opérationnels très facilement et rapidement. Petit plus: il est également possible de les louer pour ne pas débourser les 50.000 dollars. Par contre, ils ont quelques défauts: ils travaillent plus lentement que des humains et ne peuvent pas porter des charges trop lourdes. Donc, si tu as peur de perdre ton emploi au profit d'un cobot, dis-toi qu'ils sont incapable d'effectuer des tâches qui demandent de la créativité, du discernement et le contact social facile. Par contre, ils pourront effectuer le sale boulot qu'aucun humain ne voudrait faire. Ce n'est pas demain que les robots domineront le monde!

Déjà lu?