Toujours aussi floue cette attaque acoustique à Cuba, mais la santé de 16 personnes serait atteinte

Peut-être en as-tu entendu parler? L'ambassade américaine de Cuba fait face à un phénomène très étrange depuis le début du mois d’août: une attaque acoustique aurait touché certains diplomates, qui depuis, présenteraient des symptômes inquiétants. Dans cette affaire mystérieuse, Washington vient de dévoiler que la santé de 16 personnes auraient été affectées à la suite de cet incident. Mais l'enquête est toujours au point mort.

Perte auditive, nausée, maux de tête,...le mystère autour de l'attaque acoustique qui aurait touché l'ambassade américaine de Cuba ne se dissipe pas. L'affaire était seulement révélée début du mois d’août alors que cet incident aurait eut lieu fin 2016, début 2017. Le département américain vient d'annoncer que la santé d'au moins seize employées de l'ambassade des Etats-Unis à Cuba aurait été affectée.

Qualifiée d'attaque acoustique, ce phénomène a depuis lors cessé, mais Washington ne sait toujours pas qui les aurait perpétuées. La porte-parole du département d'Etat américain Heather Nauert, a déclaré à la CBS que ces attaques sont "sans précédent (...) nous n'avons jamais été confrontés à de telles choses par le passé".

Des symptômes physiques

Les premiers symptômes ont été signalés fin 2016, et selon la CBS, les diplomates souffraient de lésions cérébrales légères avec de troubles multiples tels que des pertes d'audition, des nausées, des maux de tête et des problèmes d'équilibre. Les victimes ont été très vite rapatriées et les Etats-Unis avaient décidé d'expulser deux diplomates cubains en poste à Washington, sans que l'affaire n'eut obtenu plus d'indication sur les auteurs de l'attaque.

Une enquête a été lancée à la Havane pour faire lumière sur cet étrange événement. Pour l'instant, Washington est sur la piste d'une possible attaque acoustique menée avec des appareils soniques sophistiqués déployés à l'intérieur ou à l'extérieur de la résidence de diplomates américains, mais les autorités se gardent d'en dire plus tant qu'aucun élément ne sera confirmé.

Déjà lu?