Trop c'est trop: 9.000 signataires disent "NON" au buste à 60.000 euros d'Yvan Mayeur à Bruxelles

Les Bruxellois ne peuvent plus voir Yvan Mayeur en peinture, ni en sculpture d'ailleurs. Le bourgmestre démissionnaire de la Ville de Bruxelles doit normalement avoir son propre buste dans l'hôtel de Ville, comme le veut la tradition. Sauf que les citoyens ne le voient pas de cet œil et signent en masse une pétition.

Début août, on apprenait qu'Yvan Mayeur allait disposer de son propre buste à l'hôtel de ville de Bruxelles. A priori, rien d’anormal vu que cela a été le cas pour tous ses prédécesseurs. Sauf qu'il y a eu le scandale du Samusocial qui est passé par là et que l'ex-bourgmestre s'est retrouvé au centre du cyclone en compagnie de Pascale Peraïta, ex-administratrice de l'Asbl.

Et en plus quand on sait que le buste de Freddy Thielemans, son prédécesseur, a coûté la somme de 67.000 euros, cela devient tout à fait impensable pour certains citoyens. En fait, ils sont près de 9.000 à avoir signé la pétition en ligne pour dire "non au buste".

Il a quitté la vie politique

Pour rappel, Yvan Mayeur a été accusé d'avoir (trop) bien gagné sa vie pour des réunions parfois fictives au sein du Samusocial. En tout, Mayeur et Peraïta auraient perçu chacun 18.900 euros en 2015, et près de 33.880 euros à eux deux en 2016. Quand on sait qu'une des missions premières du Samusocial est de venir en aide aux plus démunis et aux sans-abris, ça la fout mal.

Mayeur est donc contraint de démissionner sous la pression médiatique et citoyenne. Après une ultime audition dans laquelle il affirme qu'il ne remboursera pas ses rémunérations, l'ex-bourgmestre de Bruxelles a décidé de se retirer de la vie politique.

Mais certains ne lui ont toujours pas pardonné.

Déjà lu?