Ces magazines ont créé des couvertures brillantes pour dénoncer l'attitude de Trump

Plusieurs médias ont sorti une couverture spéciale mais extrêmement bien pensée cette semaine. Le sujet? Donald Trump et son attitude à l'égard des violences d'extrême-droite à Charlottesville, où une femme est décédée après avoir été percutée par la voiture d'un néo-nazi.

The Economist

The Economist est un magazine britannique qui sur sa couverture nous montre un Donald Trump très bruyant. Son parlophone est une coiffe typique des membres du Ku Klux Klan, un groupe d'extrême-droite américain.

Dans son article, le journal écrit que Trump a condamné la mort de Heather Neyer, la jeune femme qui est décédée à Charlottesville, mais qu'il ne mérite pas sa place à la Maison-Blanche.

The New Yorker

The New Yorker a publié quelque chose de similaire, mais il indique plus clairement le message que Trump envoie à l'extrême droite: la voile du bateau est un autre élément qui fait référence au Ku Klux Klan.

David Plunkert, l'artiste derrière cette une, a déclaré qu'il faisait rarement des dessins politiques mais la réponse frileuse de Trump à l'émeute de Charlottesville l'a poussée à le faire. "Une image montre mieux que les mots ce que mes pensées sont. Il permet d'avoir une approche légère sur un sujet qui est extrêmement effrayant".

TIME

Sur la couverture du magazine TIME, une personne fait le salut nazi, enveloppé dans un drapeau américain. Le titre est "Hate in America" (Haine aux États-Unis). Dans son article, le magazine se demande si "la nation réussira après Charlottesville dans les régions où Trump a échoué". L'auteure s'est concentrée sur la façon dont le pays était avant et après le premier président noir d'Amérique, le prédécesseur de Trump Barack Obama.

Cette cover a également été remaniée par un lecteur qui a remplacé la tête du personnage par celle de Donald Trump.

Autres cartoons

D'autres cartoons faisaient aussi référence à Trump et à ses rapports avec les groupes d'extrême droite. Comme, par exemple, cette caricature de la Maison Blanche, "relookée" avec le chapeau pointu du KKK.

Et Trump?

Trump poursuit sa guerre contre les médias. Ces derniers publient ses outrecuidances et le président les accuse de faire des fake news.

Déjà lu?