Les propos "incohérents" du conducteur qui a foncé dans une pizzeria laissent planer le doute sur ses intentions

Lundi soir, un véhicule est venu percuter volontairement la terrasse d'une pizzeria à Sept-Sorts en Seine-et-Marne. Si la piste terroriste a rapidement été écartée par les enquêteurs, les propos incohérents du conducteur qui dit avoir voulu se suicider jette le trouble. 

Le drame survenu lundi soir en Seine-et-Marne a laissé plusieurs blessés et une ado de 13 ans tuée sur le coup. La faute à un homme d'une trentaine d'années qui aurait voulu mettre fin à ses jours en fonçant sur la terrasse d'une pizzeria.

Très vite, la police écarte la piste terroriste. C'est d'ailleurs toujours le cas à l'heure d'écrire ces mots, mais la conférence de presse donnée hier laisse planer le doute. Car les propos que "le conducteur tient pour l'instant ne permettent pas d'établir son mobile", a déclaré le procureur adjoint,

Ce dont on est surs, c'est que l'homme au volant de la BMW est sorti volontairement de la route pour venir s'encastrer dans la façade de la pizzeria. On sait aussi qu'il était sous emprise de la drogue, qu'il consommait "depuis l'âge de neuf ans".

Il se pensait "suivi"

L'homme qui a maintenant 32 ans a fait état d'un "véritable délire de persécution". Il se pensait "suivi" et persuadé "que les gendarmes en avaient après lui". Au rang des autres soupçons, on notera que le conducteur avait au départ dit qu'il était en possession d'armes de type kalachnikov. Mais d'après la police, aucune arme n'a été retrouvée dans le véhicule. Certains témoins affirment aussi que le conducteur a voulu faire marche arrière après l'impact, mais qu'il a été bloqué par un homme.

Reste que la thèse de la tentative de suicide est pour l'instant privilégiée. L'homme était en effet inconnu des services de police et, comme on l'a dit, il était sous influence de la drogue et d'une possible combinaison de médicaments. De plus, ce vigile de métier "était en arrêt depuis plusieurs mois suite à un accident de travail", toujours selon Eric de Valroger. Il est pour l'instant accusé "de meurtre aggravé, tentative de meurtre aggravé, tentative de meurtre et conduite sous l'effet de stupéfiants", conclut le procureur.

Déjà lu?