Au final, les oeufs au Fipronil seraient dangereux pour la santé: le gouvernement bloque les exploitations concernées

Le feuilleton des oeufs contaminés continue: une contre-expertise vient maintenant prouver que les oeufs contaminés dépassent le seuil de sécurité européen. Le gouvernement demande à ce que des mesures de précaution soient prises, notamment le blocage de toutes les exploitations concernées par la contamination.

Hier matin, l'AFSCA annonçait qu'il n'y avait aucun risque avec les oeufs contaminés au Fipronil. Mais suite à une seconde analyse demandé par un des exploitants, l'Agence pour la sécurité alimentaire annonce que le taux de substance toxique dans les oeufs dépasse le seuil de sécurité européen.

L’AFSCA et les laboratoires concernés font actuellement une recherche afin de pouvoir expliquer la différence entre les deux résultats d’analyse, et l’Agence espère recevoir les clarifications le plus rapidement possible. "Dans un souci de transparence, l’AFSCA tient à déjà en informer la population" écrit l'agence dans un communiqué de presse. Pas comme les précédents mois, sommes-nous tenté d'écrire.

Le gouvernement réagit

Suite à cette annonce, plusieurs ministres ont demandé à l'AFSCA que des mesures complémentaires soient prises. Ces ministres sont Denis Ducarme, Ministre de l’agriculture et Maggie De Block, Ministre de la santé publique, en concertation avec le Premier ministre Charles Michel et Kris Peeters, Ministre de la protection des consommateurs.

Dans un communiqué de presse, les Ministres ont indiqué que par précaution, ils demandaient les mesures suivantes :

  • le blocage de toutes les exploitations de poules pondeuses dont les analyses des œufs ont été faites par le même laboratoire contredit par la contrexpertise ;
  • un rappel sur le champ de tous les œufs des entreprises testées par ce laboratoire ;
  • une vérification des résultats de cette contrexpertise;
  • un renforcement du contrôle et du monitoring de l’ensemble de la filière des poules pondeuses et de la reproduction par l’AFSCA ;
  • la publication des numéros des lots de tous les œufs concernés par le rappel;
  • le traçage par l’AFSCA des œufs de ces entreprises ;
  • la mise à disposition d’un numéro vert ou call center à l’AFSCA où la population peut poser ses questions.

Par contre, le numéro vert n'est pas encore disponible. Il faut savoir que sur les 6 entreprises testées par ce laboratoire contredit par la contrexpertise, trois des six entreprises sont toujours bloquées. Les Ministres prévoient une rencontre avec les organisations agricoles et les organisations de commerçants afin de leur fournir toutes les informations utiles.

Déjà lu?