Fin de la polémique: Brigitte Macron aura "un rôle public" et elle ne sera pas payée pour ça

Le début de semaine a été agité pour Emmanuel Macron. Le président de la République française a dû gérer une nouvelle polémique visant sa femme Brigitte. Une pétition a demandé à ce qu'elle ne puisse pas bénéficier d'un statut de "première dame" et d'un budget. L’Élysée a dû rassurer sur le rôle qu'elle tiendra à l'avenir.

Juste avant de partir en vacances jeudi, Emmanuel Macron a (encore) dû faire face à une polémique en France. Cette fois, c'est sa femme Brigitte qui était visée. Pourquoi? Car le président de la République avait évoqué la possibilité de lui donner un vrai rôle politique. Et qui dit rôle ou statut politique dit possiblement budget alloué sur les fonds publics.

Les critiques ont fusé

Ce qui n'a pas plu à des dizaines de milliers de personnes: une pétition en ligne "Contre le statut de première dame de Brigitte Macron" a recueilli plus de 200.000 signatures.

"Avec un tel statut la première dame usera de son rôle comme bon lui semble et ce sera lui reconnaître une existence juridique qui permettrait de bénéficier d'un budget , d'un rôle important, de nombreux collaborateurs, chauffeurs, protection renforcée et autres avantages...", peut-on lire dans le texte.

Les critiques ont fusé sur la Toile. La femme du président payée avec l'argent public? Honteux pour beaucoup de personnes! Alors qu'une possible rémunération n'a jamais été réellement avancée par Emmanuel Macron...

"Stop à l'hypocrisie"

La polémique a pris de l'ampleur en ce début de semaine. À un tel point que l’Élysée a dû monter au créneau.

C'est d'abord Christophe Castaner, le porte-parole du gouvernement, qui a publié plusieurs tweets pour rassurer les Français. "Brigitte Macron joue un rôle, a des responsabilités. Nous voulons de la transparence et encadrer les moyens dont elle dispose", a-t-il fait savoir, ajoutant dans la foulée: "Aucune modification de la Constitution, aucun moyen nouveau, aucune rémunération pour Brigitte Macron, stop à l'hypocrisie!"

L'AFP précise ce mercredi matin qu'Emmanuel Macron himself va clarifier la situation de sa femme. Un document devrait être publié dans les jours à venir pour préciser le nombre de collaborateurs actuels de la première dame (de deux à quatre logiquement) et le rôle qu'elle sera amenée à tenir. Il n'y aura pas de budget, Brigitte Macron ne sera pas payée et la Constitution ne sera pas modifiée, a fait savoir l'entourage du couple présidentiel à l'agence de presse.

Selon Paris-Match, le rôle public de Brigitte Macron se résumera à des actions personnelles, à répondre aux courriers qu'elle reçoit (plus de 200 par jour selon le porte-parole du gouvernement), ou encore représenter la France à l'étranger et assister à des représentations. Bref, le rôle déjà tenu par les anciennes premières dames en France. Qui a dit "polémique inutile"?

Déjà lu?