Mais que fait la police? Eh bien elle envoie des cartes postales aux criminels les plus recherchés d'Europe

C'est l'été pour tout le monde on dirait. Les polices européennes ont lancé une nouvelle campagne pour le moins originale. Elles envoient des cartes postales aux criminels les plus recherché du vieux continent. 

"Cher Artur, les frites belges sont les meilleures et nous savons qu'elles te manquent. Reviens pour les apprécier, nous aurons une surprise pour toi", voici ce qu'on peut lire sur la carte postale envoyée par la police belge à Arthur Nawrocki, toujours en cavale après avoir été condamné pour trafic de drogue par un tribunal bruxellois en 2014.

Cette carte postale fait partie des 21 cartes envoyées dans le cadre de la campagne de l'été Europol.

Le même humour a été employé en France: "Cher Farouk, tu dois savoir que la vie est meilleure dans la douce France. Nous espérons que tu nous reviendras bientôt". Farouk Hchi est lui le chef d'un gang à qui l'on doit 15 braquages de banque. Il a lui été condamné à 20 ans de prison en 2009, note la RTBF.

Efficace?

Mais quelle mouche a piqué Europol? Apparemment il s'agit d'une campagne très sérieuse pour pousser les gens à se rendre sur le site d'Europol pour qu'ils contribuent à donner davantage informations. Le site a prouvé son efficacité: depuis son lancement en 2016, 36 personnes ont été privée de liberté.

Une petite dernière pour la route avec la carte postale du Royaume-Uni: "Salut David, on essaye de te joindre parce qu’on a encore tellement de choses à se raconter. S'il te plaît, tiens-nous au courant".

Déjà lu?