Cherubin, Syphax ou Swann: les prénoms un peu excentriques se multiplient en Wallonie

Dimanche dernier, Jacqueline Galant donnait naissance à un petit Moïse. Si tu trouves ce prénom un peu excentrique ou juste peu courant, dis toi qu'il y a plus bizarre en Wallonie. En fait, les communes laissent de plus en plus faire les parents en matière de prénom, du coup on se retrouve avec des enfants aux prénoms de stars ou de personnages de séries. Tu n'es pas prêt. 

Si tu prévois d'appeler ton enfant "Windows" ou "Rodania", pourquoi pas, il est fort probable que tu n'aies pas de problème à le faire accepter à la commune. En effet, les administrations communales sont de plus en plus laxistes quand il s'agit des prénoms des nouveaux-nés explique La Capitale. Par exemple, à Namur, un seul prénom a été refusé en deux ans: les parents voulaient appeler leur bébé "Démon". Sans surprise, ce n'est pas passé.

Du coup, ça laisse beaucoup de liberté aux parents. Alors on se retrouve avec des prénoms excentriques comme Cherubin, Gandhi, Syphax, Swann ou encore Aaron-Warren. Tout ces prénoms ont été enregistrés ces deux dernières années en Wallonie. Avec le recul, le petit Moïse de Jacqueline Galant s'en sort très bien. D'ailleurs, la commune de Jurbise (la commune de Jacqueline Galant) compte plusieurs Moïse dans ses rangs annonce La Capitale ce matin. Pas si original que ça en fin de compte.

Série et cinéma, deux grosses sources d'inspiration

En fait, les communes se montrent plus souples grâce, ou à cause c'est selon, le nombre d'étrangers vivant en Wallonie, explique la Capitale. Grâce à internet, ils peuvent prouver que le prénom désiré est courant dans leur pays d'origine. Ce qui permet de multiplier le nombre de prénoms différents dans la région.

Par contre, ils acceptent toujours des prénoms issus d'univers fictifs. Par exemple, depuis plusieurs années Namur voit naître plusieurs "Katniss" en référence à l'héroïne d'Hunger Games. Mieux, la commune de Liège compte désormais une petite "Tempérance" en hommage au personnage de la série Bones. Enfin, il y a aussi les prénoms classiques aux orthographes complètement folles comme Julya ou Eythàn recensés dans la commune de Namur. Par contre, la famille de Marcinelle aux 29 enfants, dont Bruce Lee et John Ross, reste toujours inégalée.

Déjà lu?