Un petit tour et puis s'en va: le porte-parole de la Maison Blanche Anthony Scaramucci a déjà démissionné

Sans doute le directeur de la communication le plus éphémère de l'histoire de la Maison Blanche. Anthony Scaramucci, aka "The Mooch", a démissionné ce lundi après avoir commis des bourdes à répétition. L'homme qui avait été plaqué par sa femme enceinte de neuf mois à cause de son engagement auprès de Trump, est une nouvelle preuve de la communication catastrophique qui règne pour l'instant à la Maison Blanche.

Anthony Scaramucci est un sacré numéro. En l'espace d'une semaine à la tête de la Maison-Blanche, il a insulté plus ou moins tous les collaborateurs de Trump. The Mooch avait par exemple traité Reince Priebus, le secrétaire général de la Maison Blanche, de "putain de schizophrène paranoïaque". Celui-ci avait été contraint de démissionner suite à l'incroyable déballage des querelles au sein de la Maison Blanche. Remplacé depuis par le général Kelly, on dirait que la tension n'est jamais redescendue à Washington.

Querelles à répétition à la Maison Blanche

En fait selon le New York Times, ce serait la première décision marquante du général. Faut dire qu'Anthony Scaramucci n'en a pas manqué pas une. Il avait par exemple subtilement voulu s'écarter du conseiller stratégique de Trump, Steve Bannon, par ces termes: "Je ne suis pas Bannon, je n'essaye pas de sucer ma propre bite". Il semblerait que le bras de fer qui s'est instauré depuis ait penché en faveur du second.

Au-delà de ces querelles intestines, c'est toute la majorité républicaine qui souffre. Le président Trump a connu un cuisant échec au Sénat avec sa volonté d'abroger l'Obamacare. Le sénateur John McCain n'a pas vu les choses de la même manière et a torpillé la réforme en compagnie de deux autres sénateurs républicains. Donald Trump a déjà connu des jours meilleurs.

Merci pour tout Anthony, on ne te regrettera pas...

Déjà lu?