Les Red Flames portent le même maillot, mais leur salaire est bien différent de celui des hommes...

Les Red Flames ont dû porter le même équipement que les garçons lors du dernier Euro. Pas très sympa quand on sait que des équipes comme celle des Pays-Bas ou du Danemark ont leur propre jeu de maillots. En fait c'est un peu comme les salaires: quand les femmes reçoivent du XS, les hommes bénéficient d'une version XXL. L'engouement autour de l'équipe nationale féminine de foot est pourtant bien là.

Notre équipe nationale féminine de foot a été malheureusement éliminée ce lundi lors de l'Euro. C'était contre les Pays-Bas, le pays hôte (défaite 2-1). Mais la qualification pour un tel tournoi était déjà un exploit en soi.

Un détail en particulier a retenu notre attention: les filles ont été contraintes d'utiliser les mêmes maillots que les hommes. Elles n'ont bénéficié d'aucune tenue adaptée.

Le salaire des joueuses est lui aussi loin d'être adapté. Les chiffres exacts n'existent pas, mais la Red Flame Imke Courtois a indiqué à Sporza plus tôt cette année que ce salaire ne lui permettait pas de louer une habitation sociale. Elle a aussi indiqué que des hommes jouant en quatrième provinciale gagnaient parfois plus qu'elle.

Investissements

Du coup, la secrétaire d'État à l'égalité des Chances Bianca Debaets (CD&V) veut que les choses changent. Elle propose de donner aux femmes qui veulent se lancer dans le foot pro un revenu de base garanti: "Ce n'est pas normal qu'un joueur professionnel gagne en un jour ce qu'une joueuse gagne en un an".

L'Union belge a aussi proposé de "donner plus d'argent". Chris Van Puyvelde, son directeur technique le promet: "Nous allons investir dans le football féminin à tous les niveaux [...]. On doit donner un support au foot féminin pour que nos talents restent en Belgique."

Les joueuses les mieux payées

Tessa Wullaert fait partie de ces joueuses qui évoluent à l'étranger: "Je ne me plains pas parce que j'ai fait de mon hobby mon job et que je gagne plus d'argent que les mêmes personnes de mon âge (24 ans)." Elle évolue en fait à Wolfsburg, un des meilleurs clubs de foot féminin.

Parmi la crème de la crème, on retrouve quand même quelques stars nettement mieux payées. C'est le cas de la Néérlandaise Lieke Martens. Elle joue pour le FC Barcelone et gagne 200.000 euros par an. C'est énorme pour une joueuse, même si à titre de comparaison, Romelu Lukaku gagne un salaire plus élevé en une semaine à Manchester United (225.000 euros).

Les deux joueuses les mieux payées au monde sont la Brésilienne Marta Viera da Silva (340.000 euros par an) et l'Américaine Alex Morgan (385.000 euros en incluant les sponsors). Lionel Messi a lui signé un contrat de 35 à 40 millions par an. Ça fait 730.000 euros... par semaine.

Les Red Flames ont le vent en poupe

Reste que le foot féminin a un bel avenir devant lui et particulièrement en Belgique. Les chiffres du dernier Euro parlent d'ailleurs d'eux-mêmes: près de 12.000 supporters se sont déplacés aux Pays-Bas pour les suivre, c'est historique. L'engouement se remarque aussi dans les audiences à la télé puisqu'en tout, près de 900.000 Belges ont regardé la rencontre de ce lundi. L'objectif du coach? "Percer le top 12 mondial". C'est tout le bien qu'on leur souhaite. On est derrière elles en tout cas, c'mon Red Flames!

Déjà lu?