Faut-il toujours prendre les antibiotiques jusqu'à la fin de la boîte? Ces experts britanniques disent 'non'

Les médecins conseillent de terminer totalement la boîte d'antibiotiques qu'ils prescrivent à leurs patients. Ça, c'est la règle générale qui prévaut depuis longtemps. Gros renversement, des experts britanniques de la santé affirment que cet espèce de dogme est "faux". Selon eux, il serait préférable de stopper le traitement dès que l'on se sent mieux, en tout cas sous certaines conditions.

Tu t'es certainement déjà vu prescrire par ton médecin de traitant des antibiotiques pour soigner une mauvaise infection. Et sur l'ordonnance, il a très probablement spécifié: "à prendre jusqu'à ce que la plaquette ou la boîte soit vide". Même si tu te sens mieux, tu dois donc avaler toutes les pilules, jusqu'à la dernière, pour empêcher les bactéries de muter et de devenir résistantes aux médicaments. Depuis longtemps, cet espèce de dogme est bien ancré dans l'esprit de la communauté scientifique.

À rebours, une nouvelle étude dirigée par des experts de la santé et publiée dans le très sérieux British Medical Journal entend renverser cette règle, que les auteurs considèrent comme "fausse". Selon eux, les médecins appliquent cette règle aveuglément parce qu'il n'y a pas eu assez d'études réalisées sur la question.

Trop d'antibiotiques causerait des bactéries plus résistantes

Ainsi, Martin J. Llewelyn, professeur de maladies infectieuses à la Brighton and Sussex Medical School au Royaume-Uni et auteur principal de la recherche explique que "l'idée selon laquelle l'arrêt précoce d'un traitement antibiotique stimule la résistance des bactéries n'est pas suffisamment étayée par des preuves". Au contraire, il ajoute que "la prise d'antibiotiques plus longtemps que nécessaire augmente le risque de résistance des bactéries".

Le chercheur tempère tout de même: "il existe certaines maladies où les bactéries peuvent devenir plus résistantes lorsque les médicaments ne sont pas pris assez longtemps. L'exemple le plus évident est la tuberculose". Mais pour "la plupart" des bactéries, "plus elles sont exposées aux antibiotiques, plus grande est la probabilité qu'elles développent cette résistance".

De plus, la durée idéale de prise varierait encore d'un individu à l'autre et de la quantité d'antibiotiques avalée par le passé. Il serait donc préférable de stopper le traitement dès que le patient se sent mieux, tout en réalisant au préalable "des tests à l'hôpital afin de déterminer quand arrêter les médicaments".

Avis mitigés

D'autres experts en maladies infectieuses soutiennent la conclusion de l'étude. "J'ai toujours pensé qu'il était illogique de dire que l'arrêt précoce d'un traitement antibiotique favorise l'émergence d'organismes résistants aux médicaments", déclare ainsi Peter Openshaw, président de la British Society for Immunology, au Guardian.

En 1999 déjà, Harold Lambert, professeur et médecin britannique réputé de son domaine, faisait le même constat dans un article intitulé "Don't keep taking the tablets?". Il écrivait alors: "Il est étonnant que, sauf pour certaines infections et conditions spécifiques, nous ne connaissons toujours ni la durée optimale des prises ni les doses, et pourtant ce dogme reste omniprésent".

Par contre, bien d'autres chercheurs ne partagent pas ce point de vue ou émettent des réserves. C'est le cas du Royal College of General Practitioners, l'organe représentatif des médecins généralistes du Royaume-Uni. Également interrogée par le Guardian, sa présidente Helen Stokes-Lampard, a réagi très inquiète. "Nous sommes préoccupés par le fait que les patients arrêtent de prendre leurs médicaments avant la fin de la boîte, dès qu'ils se sentent mieux, car l'amélioration des symptômes ne signifie pas nécessairement que l'infection est complètement soignée", avertit-elle.

De plus, cette nouvelle va à contre-courant des recommandations actuelles de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) et du SPF Santé publique en Belgique, qui conseillent toujours de "ne pas arrêter à mi-chemin". Attends donc que d'autres études plus étayées sortent avant d'appliquer cette règle.

Déjà lu?