Les Britanniques non plus ne pourront plus acheter de voiture au diesel ou à l'essence d'ici 2040 

La Grande-Bretagne veut bannir toutes les voitures qui roulent au diesel ou à l'essence pour lutter contre la pollution atmosphérique. D'ici 2040, les Britanniques ne pourront plus acheter que des véhicules qui roulent avec une énergie alternative. Un défi ambitieux.

Après la France, c'est la Grande-Bretagne qui passe à l'action. Le gouvernement s'apprête à faire une grande annonce ce mercredi: il veut bannir les voitures qui roulent à l'énergie fossile d'ici 2040. Plus aucune voiture roulant au diesel ou à l'essence ne pourra être vendue dans le pays. Il faut dire que le gouvernement a le couteau sous la gorge. Un groupe a intenté une action en justice car les niveaux de dioxyde d'azote sont trop élevés et il a gagné. La Grande-Bretagne a donc été sommée de trouver une solution rapidement. La Commission européenne a également menacé le pays d'amende et d'actions en justice si les Britanniques ne respectent pas les valeurs d'azote maximales fixées par Bruxelles.

Bannir les voitures au diesel des routes les plus fréquentées

D'autres mesures pourraient également être prises comme la restriction voire l'interdiction pour les voitures roulant au diesel de circuler sur les 80 routes les plus utilisées de Grande-Bretagne. Et un fond de 255 millions de livres devrait être débloqué pour aider les autorités locales à s'occuper de la pollution des véhicules qui roulent au diesel. Les autobus devraient également devenir moins polluants.

Après la France et la Norvège

La France aussi s'est engagée à ne plus vendre que des voitures qui fonctionnent à l'électricité en 2040 a décidé Nicolas Hulot, ministre français de la Transition écologique. Un projet plutôt incroyable vu le nombre de constructeurs automobiles en France.

En Norvège, le projet est encore plus ambitieux, ils veulent stopper tous les véhicules qui roulent avec des énergies fossiles d'ici 2025.

Déjà lu?