Sa décision est prise: Paul Magnette assume le décumul intégral et s'occupera uniquement de la ville de Charleroi

Suite à la crise politique francophone, Paul Magnette l'avait annoncé haut et fort au JT de la RTBF: il voterait en faveur du décumul intégral. Paul Magnette a donc assumé ses propos ce lundi lors d'une conférence de presse. Le futur ex-ministre-président de la Région wallonne s'occupera uniquement de sa ville de Charleroi.

Alors que cdH et MR sont sur le point de trouver un accord en Région Wallonne, Paul Magnette, son ancien numéro un, retourne s'occuper de la deuxième ville wallonne: il redevient bourgmestre de Charleroi après avoir été bourgmestre empêché.

Prof et bourgmestre

Il assume ainsi sa volonté d'imposer le décumul intégral au Parti socialiste: "Je suis favorable au décumul total [...]. Après avoir pesé les arguments, j'ai décidé de choisir Charleroi", a-t-il finalement annoncé. Paul Magnette avait aussi le choix de devenir député, histoire de mettre quelques bâtons dans les roues de la future majorité MR-cdH: "Le dilemme c'est que les deux fonctions, bourgmestre de Charleroi et député de l'opposition, sont passionnantes". Son cœur a penché pour la première fonction.

L'homme fort du pays noir donnera également quelques cours à l'UCL "pour le plaisir", revenant ainsi à ses premiers amours. Il reprendra sa fonction de bourgmestre "quelque part au milieu du mois d'août", a-t-il conclu.

Déjà lu?