Les vignerons s’apprêtent à connaître des vendanges catastrophiques, les pires en 36 ans

La France fait face à une année très difficile avec un rendement historiquement bas. La récolte pourrait même être la pire en 36 ans. Le gel du printemps combiné à de la grêle ont fait tomber le rendement de 17% par rapport à l'an dernier.

Les vendanges s'annoncent difficiles en France. La période de gel qui s'est étendue au printemps a fait baisser les rendements. Les volumes pourraient être "historiquement bas" et c'est le ministère de Agriculture qui le dit. "À 37,6 millions d'hectolitres, la récolte 2017 devrait être inférieure de 17 % à celle de 2016 et de 16 % à la moyenne des cinq dernières années", indique son bureau des statistiques. De mémoire de vigneron, la France n'avait plus connu ça depuis 1991.

Tout le monde est concerné

Et aucun bassin viticole n'a été épargné. D'abord à cause du gel: les vignobles du Bordelais, d'Alsace, du Jura et des Charentes ont été les plus touchés. Ensuite à cause de la grêle: on retrouve la Bourgogne, le Languedoc et le Beaujolais. Dans le Rhone c'est encore autre chose: les vins du pourtour méditerranéen ont connu un problème lui aussi lié à la météo. Il s'agit de la "coulure": une chute anormale des fleurs due à un incident au moment de la floraison.

Cette mauvaise année en termes de quantifié vient s'ajouter à une année 2016 pas franchement réussie. Les vignerons sont inquiets car ils ont peu de stocks et peu de trésorerie. Tout en sachant que seul un quart des vignerons sont assurés contre le gel et la grêle, note enfin le Figaro.

Déjà lu?