Des fake news sans pub? C'est ce que propose Nordpresse à ses lecteurs dans une campagne d'abonnement

L'idée peut paraître dingue: payer pour avoir des infos parodiques, on se dit que Nordpresse pousse le bouchon un peu loin. Sauf qu'il en va de la survie du site qui est attaqué de toute part. Ils nous font savoir qu'il s'agit aussi d'une vieille demande des lecteurs, embêtés par les pubs intempestives.

Nordpresse veut faire payer ses lecteurs. Et ce pour plusieurs raisons: d'abord Nordpresse nous fait savoir qu'il s'agit d'une demande de ses lecteurs, fatigués par les pubs qui jonchent le site web. On a aussi essayé de savoir si c'était pour payer les procès dont est victime le site parodique et si il en va de sa survie: "C'est un peu pour tout ça aussi", nous répond-t-on.

Trois formules

Faut dire que Nordpresse collectionne les procès et les plaintes, que ça soit avec Sudpresse ou avec le FN. Nordpresse te propose donc trois choix d'abonnement: la formule "je suis un radin" (gratuit), la "VIP" (cinq euros) et enfin "à vie" (20 euros), histoire de montrer ton attachement inconditionnel à la page parodique.

Voici le raisonnement du site parodique: "Pour expliquer ça en toute transparence, 20 euros ça fait environ 20.000 pages vues pour qu'on les gagne (sic). Si un utilisateur vient tous les jours sur le site, il faudra 54 ans pour qu'il ait vu les 20.000 pages. C'est pas hyper cher pour l'utilisateur non plus, surtout par rapport aux abonnements des médias classiques à 60-150 euros par an."

Canulars repris par la presse

Nordpresse est connu pour foutre la pagaille dans les médias. Outre le volet humoristique, le site parodique balance souvent des fake news qui sont parfois reprises massivement par la presse. Ici en Belgique, on est quelque peu habitués, mais en France, beaucoup se font encore avoir. C'était le cas tout récemment avec la note au resto de Macron et Trump. Et on se rappelle encore du mémorable soutien de Valls à Macron repris par Le Parisien.

Sous le post de Nordpresse, les commentaires sont quelque peu mitigés. Et toi, tu en penses quoi? Soutien à Nordpresse ou pas?

Déjà lu?