La Belgique championne de la lutte contre les inégalités? Oui, mais attention aux chiffres

Voilà un record qui fait plaisir à voir. La Belgique est deuxième dans la liste des pays engagés dans la réduction des inégalités, juste derrière la Suède, grande championne. Ces chiffres ont été calculés par Oxfam et  Development Finance International depuis 2015. Mais ils sont à mettre en perspective.

À méthode de calcul nouvelle, résultat nouveau. Dans ce classement, il n'est pas question de l'inégalité entre les différentes classes socio-économiques mais de l'effort réalisé par les pays pour réduire les inégalités. En d'autres termes: Oxfam et Development Finance International ont passé à la loupe le travail accompli par 182 pays pour réduire l'écart entre riches et pauvres.

La Belgique est un bon élève dans cette catégorie. Deuxième au classement, derrière la Suède, le plat pays aurait fait des efforts très importants au niveau des dépenses sociales, de la fiscalité et du travail. Le pays passe même devant l'Allemagne (5), le Japon (11) ou encore le Royaume-Uni (17).

Parmi les mauvais élèves, on trouve les États-Unis (23), la Nouvelle Zélande (30) ou encore la Fédération de Russie (85). Au pied du classement, on trouve forcément des pays plus pauvres, avec le Nigeria (152), le Bahrein (151) et le Myanmar (150).

Top 10 des pays les plus engagés

© Oxfam

Moins pires que les autres

Pour observer les dépenses sociales, Oxfam calcule combien l'état a dépensé dans des services publics, comme l’éducation, la santé et la protection sociale. À en croire l'ONG, la Belgique aurait fait, depuis 2015, des efforts intéressants en ce domaine. Mais il faut remettre ces chiffres en perspective.

Interrogé par De Morgen, Ides Nicaise, professeur à l'Institut de recherche pour le travail et la société à l'Université de Louvain, explique que la Belgique n'a pas spécialement fait du bon travail. Ce sont les autres pays qui n'ont pas fait assez d'efforts.

"L'inégalité mondiale augmente depuis plus de 30 ans. Mais en Belgique, l'écart reste stable depuis plus de 10 ans", déclare Nicaise. Avec un système de sécurité sociale en béton, il n'est pas étonnant que la Belgique fasse de beaux scores.

Fiscalité progressive?

Sur le plan de la fiscalité, la Belgique est en tête de liste grâce à son système d'impôt progressif. Mais si on ajoute son "statut de paradis fiscal, [son] classement serait nettement moins bon", écrit Oxfam. Comme les Pays-Bas ou Malte, la Belgique pourrait totalement dégringoler dans le classement si son statut de paradis fiscal était pris en compte.

Oxfam ajoute que "la hausse des salaires pour les travailleurs et le renforcement des droits du travail, surtout pour les femmes, sont essentiels à la réduction des inégalités". Sur ce plan-là, il semblerait, selon l'ONG, que la Belgique ait fait des efforts intéressants.

Mais ici encore, De Morgen recadre l'étude avec l'intervention de l'économiste du travail Stijn Baert (Université de Gand). Selon ce dernier, Oxfam et DFI disent "très peu de choses sur les inégalités réelles de notre marché du travail. S'ils se penchaient sur le taux de chômage des minorités ethniques, ou l'abandon scolaire des jeunes d'origine étrangère, l'image serait beaucoup moins positive".

Mais de toute façon, comme le résume Oxfam, aucun état n'en fait assez pour lutter contre les inégalités extrêmes.

Déjà lu?