Une photo, une poignée de main, aucune préparation: le gouvernement britannique veut-il vraiment du Brexit?

Est-ce que la Grande-Bretagne s'en bat les steaks du Brexit? C'est l'impression qu'a donné sa délégation diplomatique lundi lors des négociations avec l'Europe. Les politiciens sont venus sans documents, décontractés, et ils ont torché la réunion en une heure.

Devant cette photo, les médias britanniques se sont demandés si le Brexit allait un jour être effectif

Cover image

© epa

À gauche, ce sont les négociateurs pour l'Europe. L'homme avec une cravate mauve et un costume gris s'appelle Michel Barnier. Il est en charge de la conduite des négociations avec le Royaume-Uni en vertu de l'article 50 du TUE, le Traité de l'Union européenne. Le Brexit, côté européen, c'est lui qui s'en charge.

À droite, face à lui, se trouve la délégation britannique. L'homme qui sourit au milieu, c'est David Davis, le secrétaire d'État britannique chargé de négocier la sortie de la Grande-Bretagne avec l'Union Européenne. Et c'est de lui que les médias britanniques se sont moqués.

Aucune préparation

À la table des négociations, la Team Europe a ramené des piles de feuilles, comme il se doit lors d'une négociation qui inclut le départ économique d'une nation de 65 millions d'habitants. Mais la Team UK est venu... avec rien. Tout est dans la tête, ironisent certains twittos.

Pour cette réunion importante, le secrétaire d'État britannique est resté à Bruxelles... une heure, écrit The Guardian. Le temps de serrer des mains pour la photo officielle, de prendre Barnier en aparté pour une quinzaine de minutes puis de laisser sa délégation prendre en charge le reste. Lui, il est reparti directement sur son île... pour voter une loi.

En juin 2017, la Première ministre britannique Theresa May n'a pas réussi à obtenir la majorité parlementaire de son pays. Depuis, les diplomates européens se demandent si le gouvernement britannique parviendra un jour à trouver un moyen de mettre en place ce Brexit. Car l'image qu'il donne actuellement semble indiquer tout le contraire.

Déjà lu?