La fierté de Donald Trump en prend un coup: il devient le président américain le plus impopulaire depuis 70 ans

Six mois ont passé depuis que Donald Trump est devenu président des États-Unis. Et aujourd'hui, plus que jamais, il est le président le plus impopulaire depuis 70 ans. Plombé par le dernier scandale des collusions supposées entre Moscou et son équipe de campagne, le président américain voit sa côté de popularité descendre en chute libre!

Pas de répit pour Donald Trump! À peine revenu d'un voyage diplomatique en France pour le 14 juillet, le président des États-Unis doit faire face à un nouveau sondage très défavorable: le sondage du Washington Post et d’ABC News montre que seulement 6 mois après son élection, sa popularité a atteint des niveaux historiquement bas. Il faut dire que ces derniers jours, les révélations n'ont cessé de s’enchaîner à son sujet.

Des révélations qui la foutent mal

Entre la paralysie de la réforme tant annoncée de la santé et l'affaire russe, ce n'était peut-être pas forcément le bon moment pour gagner la confiance de ses citoyens.

Pas de chance pour lui, il vient donc de perdre 12% d'opinions favorables à son sujet, passant de 48% en avril contre seulement 36% aujourd’hui. Le sondage révèle également que 58% des citoyens désapprouvent sa politique et 48% désapprouvent fortement le personnage. Un record jamais atteint à ce stade de la présidence. Seul le républicain Georges W. Bush (2001-2009) avait été aussi impopulaire que lui, mais durant son deuxième mandat.

Un sondage inexact selon le président

Évidemment, Trump a eu dû mal à digérer cette nouvelle réalité. Il a donc tweeté et montré sa désapprobation (ou plutôt mauvaise foi?) en répondant: "Les sondages ABC/Washington Post, même si presque 40% d'opinions favorables ce n'est pas mal, étaient les moins précis des sondages au moment de l'élection présidentielle !".

La bourde de Donald Jr.

Depuis qu'il est installé à la Maison Blanche, Trump n'en finit pas de faire parler de lui. En propulsant ses enfants sur le devant de la scène, il s'est mis dans des situations plutôt gênantes, notamment lors du G20, lorsque sa fille Ivanka Trump prenait la place de son père à la table.

Mais c'est surtout l'aîné de la famille qui vient replonger la présidence américaine dans l'embarras. Son fils, Donald Jr., aurait rencontré l'avocate russe Natalia Veselnitskaya dans la Trump Tower lors de la campagne présidentielle en juin 2016. Il aurait obtenu des informations compromettantes sur la candidate démocrate, Hilary Clinton, qui allait devoir affronter son père, Donald Trump, quelques semaines plus tard dans la course à la Maison Blanche.

Évidemment, cette nouvelle affaire pourrait coûter cher à son père, et semble mordre très fort sur la popularité de Donald Trump, qui devient du coup le président le plus impopulaire depuis 70 ans...

Déjà lu?