Dans ta face! Une hôte Airbnb doit payer une grosse amende à cause de son comportement raciste

Airbnb est contre toutes les formes de discriminations et le prouve: une hôte vient de se faire condamner à payer plus de 4.000€ d'amende pour des messages racistes publiés sur la plateforme. Dyne Suh avait loué un chalet pour le week-end et s'est vu refuser d'y aller à cause de ses origines asiatiques, un acte de discrimination qui n'est évidemment pas passé.

Tami Barker, une hôte californienne, vient de se faire condamner à payer 5.000 dollars d'amendes, soit plus de 4.000€, pour son comportement raciste sur la plateforme de location Airbnb. Airbnb avait déjà fait face à des affaires de discrimination de la sorte et avait décidé de répondre à la politique du président américain,Trump en lançant le hastag #WeAccept.

Refusé à cause de ses origines asiatiques

En février dernier, Dyne Suh, une jeune légiste de 26 ans, réserve un week-end dans un chalet près du lac Big Bear en Californie, pour elle, son mari, ses amis et ses deux chiens. Son hôte accepte rapidement et le montant de la location est ensuite payé. Il ne leur restait plus qu'à prendre la route pour y arriver. Arrivée presque à destination, après avoir affronté une tempête de neige, la jeune femme contacte son hôte afin de l'avertir de leur arrivée.

C'est là que la propriétaire, Tami Barker, lui aurait envoyé un commentaire, on ne peut plus raciste: "Je ne vous le louerai pas même si vous étiez la dernière personne sur Terre", "Un mot résume tout. Asiatique".

Les vacances de rêve se sont vite transformées en cauchemar pour Dyne Suh, qui avait dû finalement se loger dans un hôtel. Elle a néanmoins répliqué et menacé son hôte de se plaindre auprès de Airbnb, mais tant bien que mal, la propriétaire ne le voyait pas de cet oeil: "C'est pour cela que nous avons Trump...et je ne laisserai pas des étrangers dicter à notre pays ce qu'il doit faire". Violent, injustifié et surtout profondément raciste.

Des sanctions justement méritées

Heureusement, Airbnb a vite réagi, condamnant le comportement inacceptable de la propriétaire. Il a également remboursé à Dyne Suh le montant de la location, ainsi que les frais engendré suite à cette histoire. Mais ce n'est pas tout! Tami Barker quant à elle, a été bannie de l'application, mais elle doit aussi payer une amende de 5.000 dollars, et suivre des cours sur l'histoire des Asios-Américains. Sans compter qu'elle devra à Dyne Suh des excuses personnelles. Bref, il n'y a qu'une chose à dire: c'est bien fait!

Si tu ne l'as pas vu passer, voici la vidéo dans laquelle Dyne Suh, en larmes, explique ce qu'il lui est arrivé:

 

Déjà lu?