Pénurie de weed dans le Nevada: l'état d'urgence est déclaré seulement une semaine après sa légalisation

Une semaine après avoir légalisé le cannabis, le Nevada est déjà en rupture de stock! Le gouvernement vient donc de déclarer un état d'urgence pour permettre un réapprovisionnement rapide. L'industrie naissante de la weed en prend déjà un coup, et il va falloir un peu de temps pour sortir de cette pénurie. 

Depuis le 1er juillet, l’État du Nevada a autorisé la vente et l'usage récréatif du cannabis. Après le Colorado, l'Oregon, Washington et l'Alaska, il devenait donc le cinquième État américain à l'accorder. La loi autorise l'usage de la marijuana à de telles fins suite au référendum du 8 novembre 2016, où les électeurs en ont fait la demande.

Cette loi stipule donc que toute personne âgée de plus de 21 ans pourra désormais acheter du cannabis, dans une quantité ne devant pas excéder les 28 grammes par jour (ou les 3,5 grammes de concentré). Cependant, fumer de la weed en pleine rue ainsi que la vente aux mineurs restent toujours interdit.

Sauf qu'en moins de dix jours, tous les stocks se sont écoulés et le Nevada assiste actuellement à une pénurie de cannabis.

Les magasins à court de stock

Pour pallier ce manque, le gouvernement vient de déclencher un état d'urgence, qui pourrait permettre de se réapprovisionner rapidement. Oui, oui, tu as bien lu. Si en général, on déclare un état d'urgence en cas de guerre, d'un attentat ou d'une catastrophe naturelle, cette fois, c'est simplement parce qu'il n'y a plus de weed légale disponible.

Si cela semble un peu fou, la logique est pourtant relativement simple. En fait, seuls les distributeurs d'alcool sont autorisés à se fournir de l'herbe auprès des producteurs et à la redistribuer aux boutiques de marijuana. Et le problème, c'est que tous ces distributeurs d'alcool ne disposent pas encore du permis de distribution. Et ceux qui en disposent auraient vendus deux fois plus de weed que prévu en seulement quelques jours, pouvait-on lire sur le Reno-Gazette Journal.

En déclarant l'état d'urgence, le gouvernement espère ainsi faciliter l'octroi du permis de distribution et accélérer le processus administratif pour pouvoir remplir les stocks.

Déjà lu?