J'ai testé: remplir ma déclaration d'impôts sur Tax-on-web

opinionComme chaque année, je m'y prends évidemment à la dernière minute, genre quelques jours (la veille?) avant la deadline (13 juillet cette année, pour rappel). Comme chaque année, je SAIS que se connecter facilement sur ce fabuleux Tax-on-web c'est genre mission impossible, mais je persiste et signe, puisque je pense qu'année après année, je m'améliore... Récit d'une folle aventure.

3 jours avant (dans le meilleur des cas):

"Mon cœur c'est jusqu'à quand déjà pour les impôts sur Internet? Oh p***** de bordel de m*****!!! Faut que je remplisse ma déclaration d'impôts bordel!"

Ça, c'est la phrase classique, que nous devons être des milliers (millions?) à prononcer chaque année. Si, comme pour beaucoup, le fait d'avoir ce délai supplémentaire permis par la déclaration en ligne t'incite un peu à la remplir genre dans les derniers jours - voire la veille, t'as le goût du risque - tu comprendras certainement ce qui va suivre. D'ailleurs, même si tu es du genre à ne pas procrastiner, et que tu as consciencieusement rempli ta décla bien en avance, il y a des chances pour que tu comprennes AUSSI ce qui va suivre.

Se connecter facilement à Tax-on-web= chaud

Tax-on-web, je connais. Je déclare toujours en ligne. C'est (censé être) rapide, simple, efficace, écologique. Ça te donne un délai supplémentaire... Bref, le top. J'ai déjà testé donc, et je SAIS que CHAQUE ANNÉE, le même cirque recommence. Pourtant, échaudée par les années précédentes, je suis sûre que cette fois, j'y arriverai en deux temps trois mouvements. Eh ben non!!!!!!

Non parce que, pour ceux qui ne voient pas du tout de quoi je parle, ce qui est compliqué avec ce service en ligne, c'est pas tant de remplir sa déclaration d'impôts (surtout si t'es célib', salarié, sans patrimoine et sans enfants) que d'arriver à se CONNECTER à Tax-on-web. Pourtant, on n'est pas plus bêtes qu'un(e) autre. On maitrise parfaitement Internet, notre ordinateur, le pack Office et Photoshop. Eh ben rien à faire, CHAQUE ANNÉE c'est la même chose: je galère à me connecter à ce foutu Tax-on-web.

Première tentative

Et premier souci: j'ai un Mac. Et Tax-on-web (tout comme MyMinfin) n'aime pas Apple, sache-le. Ça ne t'empêchera pas de te connecter au final, ça risque juste d'être un peu plus compliqué.

Petit rappel avant de paniquer la veille de la deadline: pour te connecter, il te faut un lecteur de cartes d'identité eID. Mais c'est pas tout. Il te faut ensuite télécharger le logiciel eID sur ton ordi. Plutôt assez facile, jusque là. (même si je comprendrais jamais pourquoi un simple identifiant et un mot de passe ne suffiraient pas m'enfin bon, c'est pas le sujet, et pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué hein...).

Moi, j'ai tout ça. Je suis donc scrupuleusement les étapes, je suis très zen:

  1. Connectez votre lecteur de cartes eID à votre ordinateur.
  2. Insérez votre carte d'identité électronique (eID), carte pour étrangers ou kids-ID dans le lecteur de cartes
  3. Cliquez sur Identification, sélectionnez votre certificat et saisissez le code PIN de votre carte d'identité lorsqu'on vous le demandera.

© Giphy

Je me suis déjà arrêtée à l'étape numéro 2. Impossible de "saisir mon certificat" chépasquoi, et d'entrer mon code PIN. Eh merde.

Je suis un peu moins zen, mais je décide de bien suivre les indications en cas de souci de connexion:

- Ah. Il faut faire une mise à jour de Java. Bon. Je fais la mise à jour de Java.

- Il faut vérifier son navigateur: être sur Chrome, c'est mieux. Je suis bien sur Chrome. Je ne comprends pas.

- Il faut fermer toutes les fenêtres du navigateur et le navigateur en lui-même. Je ferme tout bien. Ça veut toujours pas marcher, je commence à transpirer un peu.

- Il faut redémarrer l'ordi. Bon sang mais c'est bien sûr!!! Comment ai-je pu ne pas y penser avant tout! Je redémarre l'ordi. Miracle. Ça maaaaaaaaarche!

Deuxième tentative

Enfin... presque. Mon nom s'affiche, j'affiche mon certificat. Je clique sur ok, pensant que j'y suis enfin. Fébrile, je vois s'afficher "Veuillez saisir le mot de passe du trousseau". Heu... c'est bien de mon code PIN qu'ils parlent ? Ouais, ça doit être ça. J'entre mon code PIN... Bingo!!!! Çaaaaaaaaaaaaa... marche pas:

J'ai perdu ma zénitude. C'est fichu. Je réessaie. Une fois, deux fois, trois fois. Je laisse passer quelques heures, me disant que c'est peut-être parce qu'il y a trop de monde sur le site.

© media tenor

Troisième tentative... sur un autre ordinateur

Mais pendant ce temps-là, mon cher et tendre, à deux mètres de moi, a réussi, LUI, à se connecter (non sans mal hein, je suis pas la seule à galérer si si je vous jure). Ni une ni deux, je laisse tomber mon ordi avant de le balancer par la fenêtre en jurant contre les trucs administratifs, les impôts, les ordinateurs et la Terre entière, et je décide de recommencer l'opération sur l'ordinateur de mon mec. Puisqu'on dirait que chez lui, les ondes sont meilleures. Victoire, ça marche.

Ouf. Je suis dedans (dans ma déclaration fiscale je veux dire). Du coup, après tant de déboires, remplir ce truc me parait finalement pas si compliqué. Je suis tellement contente d'avoir réussi, que je la remplis presque le cœur léger. Ou du moins soulagé.

L'an prochain, c'est décidé, je prends un comptable... ou je retourne au bon vieux papier. En attendant, je vais pouvoir dépanner mes deux potes qui galèrent aussi. Venez à la maison, mon mec a un ordinateur magique, succès garanti!

Allez, bisous le SPF finances! À l'année prochaine!

Déjà lu?