De nouvelles émeutes ont eu lieu à Hambourg au terme du G20 et pour la troisième nuit consécutive (photos et vidéos)

Le G20 s'est tenu dans un contexte de violentes manifestations à Hambourg tout le week-end. Très ambitieux, le sommet du G20 n'aura cependant pas tenu ses promesses suscitant les vives réactions des opposants au sommet. Après trois jours de heurts et violences intenses dans les rues de Hambourg, on ne peut que constater l'ampleur des dégâts. 

Depuis jeudi 6 juillet, date à laquelle débutait le sommet du G20, c'est le chaos à Hambourg. La ville qui accueillait tous les dirigeants des grandes puissances mondiales a été touchée par des heurts et violences extrêmes. Les manifestants contre le sommet du G20 ont détruit de nombreuses infrastructures et véhicules. Au total, ce sont 213 policiers blessés et 114 personnes interpellées, selon le dernier bilan. Ce dimanche matin, le calme n'était toujours pas revenu à la normale. De nouveaux heurts entre policiers et manifestants ont eu lieu dans le quartier de Schanzen, bastion local de la gauche radicale. Les manifestants ont incendié de nombreux véhicules avant que la police ne les repoussent à coup de gaz lacrymogène et de canons à eau. Ces trois derniers jours, les forces de l'ordre ont fait face à une violence d'extrême virulence.

Ce dimanche matin, les dégâts des manifestations avaient encore pris de l'ampleur

La police a repoussé les manifestants à l'aide de canons à eau

© Epa

Vitrines brisées, voitures incendiées, supermarché pillé: tout y est passé!

© Epa

© Epa

Une manifestation de type Walking Dead avait déjà eut lieu mercredi, avant même que le sommet du G20 ne commence

La manifestation anti-G20 tournait à l'affrontement

© Epa

Les forces de l'ordre étaient complètement dépassées

© Epa

Le sommet du G20 s'est terminé ce samedi 8 juillet mais les affrontements se sont poursuivis jusqu'à ce dimanche matin

Déjà lu?